Amacodou Diouf du CONGAD: «la société civile a une fonction de veille, d’évaluation, de redressements…»

Le Conseil des Organisations Non-Gouvernementales d'Appui au Développement (CONGAD), vieux de 34 ans, se présente comme la plateforme de société civile la plus connue au Sénégal. C'est elle qui a reçu la délégation de la société civile guinéenne partie apprendre de ses expériences dans le cadre de l’accompagnement des réformes auprès du gouvernement. Dans cet entretien exclusif accordé à Guinéenews, le président du CONGAD explique, entre autres, comment sa structure s'est rendue incontournable au Sénégal…   Guineenews : comment le CONGAD s'est-il rendu incontournable au Sénégal ? Amacodou Diouf : il est clair que le développement ne se fait pas en un jour. C'est avec le temps que le CONGAD a su se forger des stratégies efficaces pour faire face aux questions qui se posent au Sénégal. On a des spécialistes et nous allons jusqu'à développer des partenariats avec des spécialistes non-membres du CONGAD. Nous ne sommes pas la seule plateforme de société civile au Sénégal mais, nous avons été retenus dans le Comité national de pilotage de la réforme. On...