MOSQUEE DE TOUBA : Alpha Condé insinue des soupçons jihadistes

25-11-2015 News Kababachir
Jusqu’à hier, au sujet de la bataille autour de la mosquée de Touba, on savait que ceux qui étaient opposés à sa construction n’en voulaient parce qu’ils jugeaient qu’elle n’est pas nécessaire. Mettant en avant le fait que la localité n’avait encore gagné en étendue et en peuplement pour justifier une seconde mosquée, ils soupçonnaient par ailleurs les risques de division qu’elle pouvait entrainer d’une communauté ayant toujours vécu en harmonie.

Sauf qu’à en croire le président de la République, ce n’étaient là que les raisons les plus évidentes. Plus profondément enfouies, il y avait des causes qui ayant des liens que la communauté soupçonnait entre le promoteur de la mosquée et des milieux islamistes. Certes, le président Alpha Condé ne l’a pas dit en des termes plus précis. Toutefois, en marge d’une rencontre qu’il a eue hier avec les élus locaux de Conakry autour de la nécessité du renforcement de la vigilance face au péril terroriste, il a révélé les raisons du limogeage d’Elhadj Abdoulaye Diassy et de son adjoint, Elhadj Aboubacar Fofana. Et selon lui, « Les secrétaires  aux affaires religieuses, je les ai démis parce qu’ils ont fait du n’importe quoi. Ils ont donné des agréments aux gens qui essaient d’adapter  nos enfants à d’autres doctrines. On a des imans, on a des maitres d’écoles. On n’a pas besoins  que des étrangers viennent endoctriner nos enfants. On a suffisamment de gens ici. »

Ce n’est donc pas que parce que les deux autorités religieuses aient géré la crise avec une certaine légèreté qu’elles ont été limogées. Elles sont surtout coupables d’avoir voulu introduire dans le pays de nouvelles doctrines religieuses. Il se pourrait donc que l’aversion subite que le chef de l’Etat développe à l’endroit des mosquées dont les financements viennent de l’étranger vienne de cette expérience-là. Voilà qui a le mérité d’être plus clair.

Anna Diakité, www.kababachir.com


Cet article MOSQUEE DE TOUBA : Alpha Condé insinue des soupçons jihadistes est apparu en premier sur Portail de la communauté guinéenne.