Alpha Condé va-t-il accepter le report ?


Alpha Condé va-t-il accepter le report ?


CONAKRYACTU.NET Bakary Fofana, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), aura-t-il le courage d'affronter le chef de l'Etat pour lui signifier que le report est indispensable à la tenue d'une présidentielle correcte ? Rien n'est moins sûr. D'autant qu'Alpha Condé n'a jamais voulu rien entendre, chaque fois que l'idée avait été agitée de repousser le scrutin pour mieux l'organiser.
Dans la tête du locataire du palais de Sékhoutouréya, toucher à la date de la présidentielle, c'est courir le risque de devenir illégitime. Et, telle une phobie, il a toujours eu le souci de l'éviter à tout prix.
Or, au vu de la loi, le report envisagé n'entame en rien sa légitimité. Alpha Condé a prêté serment le 21 décembre 2010 pour un mandat de cinq ans. Il est donc légal et légitime jusqu'au 20 décembre 2015 à minuit. Les deux tours de la présidentielle seront donc passés, même en cas de report de quelques semaines, sans qu'on n'arrive à cette date.
Et, même au cas où on la dépassait, sur la base d'un consensus de la classe politique parrainé par la communauté internationale, il ne serait nullement contesté.