Telliano, électron libre ?

8-9-2015 News Kababachir
Si avec l’Alliance pour l’alternance démocratique en 2015 (APAD), on voulait impressionner, c’est plutôt raté. Parce qu’à peine la cérémonie de signature de ladite alliance terminée, certains membres annoncent leur retrait. C’était déjà le cas avec l’Union guinéenne pour la démocratie et le développement (UGDD). Eh bien, l’APAD devra aussi se passer de Jean-Marc Telliano, le leader du Rassemblement pour le développement intégré de la Guinée (RDIG). Mais à entendre les raisons invoquées pour justifier ce retrait, on a des raisons de croire que Jean-Marc Telliano, archi-opposé au président Alpha Condé depuis son départ du gouvernement, semble plutôt se chercher.

En effet, ne faisant pas dans la langue de bois habituelle, le leader du RDIG justifie son départ de l’alliance par le fait que le choix de son parti n’ait pas été pris en compte dans le cadre de la restructuration de la CENI. Selon Jean-Marc Telliano, la négligence de sa formation par les responsables de l’UFDG est d’autant plus révoltante que le parti de Cellou Dalein Diallo a jusqu’à quatre représentants au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). En gros, l’ancien ministre de l’agriculture pense que les grands partis, très peu portés sur l’esprit de partage, font dans un certain excès de gourmandise.

Mais ce qui est significatif dans la sortie de Jean-Marc Telliano, c’est le fait qu’au-delà de l’UFDG, il semble en vouloir à tous les grands partis. Du coup, à priori, ce n’est pas l’UFR de Sidya Touré qui pourrait profiter de ce divorce. On a plutôt l’impression qu’à la veille des élections, le RDIG, confronté à la voracité de certains de ses camarades de l’opposition, est gagné par une cuisante désillusion. Le parti a mouillé le maillot dans les attaques contre le pouvoir et son leader s’est particulièrement mis dans l’axe du régime du président Alpha Condé. Mais aujourd’hui, débauché de ses principaux militants, il ne semble pas représenter grand-chose aux yeux de ses partenaires. Alors, il se retire de tout et se donne le temps de réfléchir. Du coup, en attendant, il redevient un électron libre dans le paysage politique guinéen.

Anna Diakité, www.kababachir.com



Cet article Telliano, électron libre ? est apparu en premier sur Portail de la communauté guinéenne.