Religion & Spiritualité | Immersion dans la semaine de Pâques

7-4-2021 Culture Rarilinews

A l’occasion de la semaine qui englobe Pâques (également appelée « octave » de Pâques et qui s’étend du dimanche 4 avril au dimanche 11 avril 2021), nous avons souhaité en savoir plus sur cette fête si importante pour les fidèles chrétiens. Dans cette interview de notre série Religion & Spiritualité, découvrez la signification ainsi que le message de paix et d’amour contenus dans cette célébration.


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour Rarili News. Je suis le Père Jacques Folly, de nationalité togolaise. Je suis le responsable de la paroisse Bienheureuse Anne Marie Javouhey de Nongo. Je suis ici depuis août 2019.



On dit souvent que Pâques est le sommet de l’année liturgique chez les chrétiens. Pouvez-vous nous expliquer dans quel sens ? Que représente Pâques pour les chrétiens ?

Dans l’église catholique, il y a 3 années liturgiques. Les années A, B et C. Nous sommes dans l’année B. Ce cycle comporte beaucoup de fêtes et de rencontres, notamment les dimanches et à l’occasion d’autres jours de fête. Mais le sommet des fêtes, c’est la fête de Pâques […] qui célèbre la résurrection de Jésus Christ, né de la Vierge Marie. […]


La résurrection est le cœur même de la foi chrétienne, au point que Saint Paul nous a dit que « si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vide et vaine ». […] [Cette résurrection] a été attestée par les disciples de Jésus qui l’ont vu vivant après sa mort sur la croix. L’évènement représente un véritable bouleversement pour l’humanité. Une bonne nouvelle dont les disciples témoignent par leurs écrits, par leurs enseignements et surtout par leur vie. […] Jésus ressuscité est le même que ses disciples ont connu, le même qu’ils ont accompagné sur les routes de Galilée, de Judée, qu’ils ont entendu enseigner et qu’ils ont vu soulager les misères de ceux et celles qui venaient à lui.


[Sa résurrection] fait fi des contraintes spatio-temporelles [et évoque] une humanité transfigurée. […] Parce que Dieu nous rejoint dans notre humanité et parce que Jésus assume pleinement notre humanité depuis qu’il grandit dans le sein de Marie. Il transforme, il transfigure notre humanité pour ressusciter avec lui. Voila pourquoi la fête de Pâques est la plus importante de l’année et que nous la prolongeons pendant toute l’octave, c’est-à-dire pendant les 8 jours du temps pascal. Mais toute l’année et surtout tous les dimanches, nous célébrons le jour où le Christ est ressuscité.


Est-ce que la situation sanitaire actuelle liée à la pandémie du Covid-19 a affecté la célébration de la fête de Pâques dans votre église ?

Depuis 2020, nous vivons ce désarroi de Covid-19. Une [pandémie] qui est invisible et qui fait des victimes. Malheureusement, beaucoup ont été emportés par cette pandémie. Nous prions pour le repos de leurs âmes. Que le Seigneur leur accorde le repos éternel. Amen. Alors dans cette année 2021, une année particulière, atypique à cause du coronavirus, nous avons pris des mesures, comme l’a édicté le gouvernement mais aussi l’église catholique, qui a pris ses dispositions concernant cette maladie.


Ici à Nongo nous avons mis en place des gestes barrières. Habituellement, les gens remplissent les bancs. Mais on a instauré une mesure de distanciation, et ce jusqu’au dehors. Comme on a une grande cour, on a pris les dispositions pour que la distanciation sociale soit respectée. La pandémie du Covid-19 nous a touché parce qu’il y a des cérémonies, telles que la marche pénitentielle, qu’on n’a pas pu organiser. On nous a aussi interdits de célébrer les mariages qui se font à cette période de fête. On nous a accordé quand même de fêter Pâques.


Ainsi, nous avons pris les dispositions nécessaires pour contrecarrer le Covid-19. Il y avait le gel hydroalcoolique, la distanciation sociale, … Les gens veillaient vraiment de façon scrupuleuse au lavage strict des mains avant d’avoir accès à l’église. Donc il faut dire que malgré cette pandémie, nous avons fêté quand même […] dans la joie, dans la paix, dans la quiétude. C’était vraiment une fête, [malgré] l’annulation de certaines célébrations.


À l’occasion de cette semaine sainte, avez-vous des conseils spirituels à donner à nos lecteurs ?

Nous sommes dans une semaine que nous appelons l’octave de Pâques. Donc nous sommes toujours dans l’effervescence de cette fête de la résurrection de notre seigneur Jésus […], qui nous a dit : « Il ne faut pas avoir peur. Que rien ne vous trouble ».


[C’est un message de] quiétude, un message de paix, de joie. [Un encouragement à ce] que chacun essaie de faire le maximum pour construire notre pays, la Guinée. Je lance cet appel vibrant à tout le monde. Notre Dieu a tellement béni la Guinée. Et donc je nous invite à participer à cela, à contribuer à cette paix. Nous avons connu des drames, nous avons connu beaucoup de choses […]. Mais je nous invite à la concorde, à travailler main dans la main pour faire avancer notre pays, parce que la Guinée est un beau pays. Et avec l’effort des uns et des autres nous pouvons aller de l’avant. Donc bonne fête de Pâques à tout le monde et que Jésus Christ ressuscité nous inonde de sa paix, de sa bonté, de son bonheur, de la joie immense. Amen !


The post Religion & Spiritualité | Immersion dans la semaine de Pâques appeared first on Rarili News.