Guinée/Télécoms: L’ARPT adopte 2 législations pour l’identification obligatoire des abonnés Mobiles

2-3-2021 News KaleNews

Au cours d’une conférence de presse animée ce mardi 2 mars a son siège à Conakry sur les thèmes: “Identification des abonnés et la Libéralisation des codes USSD“, l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) a annoncé l’adoption de deux législations pour assainir leur base de données et éradiquer la fraude sur les réseaux.





« La conférence de presse est organisée pour expliquer à la population les deux législations, réglementation qu’on vient d’adopter dans notre pays à savoir l’identification des abonnés qui va devenir obligatoire. Ensuite la libéralisation des codes USSD, qui permettra le développement de Start-Up et le développement du secteur numérique en république de Guinée. Ça permettra d’assainir notre base de données, ensuite ça nous permettra d’éradiquer complètement la fraude sur les réseaux et l’insécurité de la population, interdire aussi l’usurpation d’identité pour faire du mal », explique Yacouba Cissé directeur général de l’ARPT avant de préciser qu’il y’a eu des impacts notamment sur:





« Nos confrères de la CEDEAO, qui la plupart utilisait les carte consulaires qui ne sont pas autorisées,  biométriques. Donc ce n’est pas traçable. Nous avons donné un délai moratoire de deux à trois mois pour permettre à ces ressortissants de la CEDEAO de s’identifier, soit par leur carte d’identité nationale ou le passeport. Et pour les nationaux la carte d’identité nationale ou le passeport et aussi la carte d’électeur est recommandée », a-t-il notifié.





Prenant part à la rencontre, Ousmane Keita, président de l’Union des Consommateurs de Guinée, a salué l’initiative en ces termes :





« L’identification des abonnés pour moi c’est salutaire, il est extrêmement important de savoir exactement avec qui en général on peut commencer? Avec qui on peut communiquer? Et de savoir que la personne qui est au bout du fil est totalement identifiée par les autorités, les entreprises, et l’autorité de régulation en place. La libéralisation des codes USSD pour moi est une aubaine pour le secteur économique », se réjouit-il.





Selon le directeur général, une pénalité de dix millions (10.000.000gnf) sera appliquée par le régulateur pour tout numéro ou service internet activé sans identification.





Mansaré Naby Moussa