Directions des impôts et douanes : Alpha Condé adresse ses derniers avertissements à Makhissa et Toumani

23-2-2021 News Reveil Guinee


Le chef de l’État guinéen veut en finir avec les pratiques malsaines dans les régies financières de l’Etat. Alpha Condé,  qui ambitionne de Gouverner autrement, a adressé ses derniers avertissements lundi aux directeurs généraux des impôts et des douanes, que sont respectivement, Aboubacar Makhissa Camara et Toumani Sangaré.


Le président Condé qui a fait signer des contrats de performances aux ministères de l’Economie et des Finances et du Budget, prévient qu’il n’aura désormais aucun état d’âme à changer des cadres ou ministres qui ne rempliraient pas leur contrat de performance.


« Le ministre du budget va signer deux documents. L’un avec la direction nationale des impôts, l’autre avec la direction nationale des douanes. Un premier document, c’est le doublement des ressources internes en deux ans et le deuxième document, c’est un contrat de performance », a averti le locataire du Palais Sékhoutouréya.


Désormais, assure le dirigeant guinéen,  il y aura un contrat de performance « qu’on examinera tous les trois mois. Il y aura des sanctions négatives et positives. Celui qui remplit les conditions, il y aura une sanction positive avec des primes, celui qui ne remplit pas, il y aura une sanction négative. Il faut que tout le monde sache que gouverner autrement, ce n’est pas de la blague », déclare-t-il.


Les contrats qui vont être signer engagent des personnes et dans l’obligation des résultats. S’ils n’ont pas des résultats, précise le président de la République, on les change. « On met chacun à sa place et on donne la chance à chacun de faire les preuves. Mais ceux qui ne remplissent pas, je n’aurai aucun état d’âme pour les changer, il faut que ça soit très clair pour tout le monde ».


Et d’enfoncer le clou : « Que tu sois ministre ou autre qui a sa femme ou son fils en activité dans une société, non seulement cette société n’aura pas de contrat, mais la personne même sera suspendue pour conflit d’intérêts. Vous créez des sociétés que vous favorisez pour empêcher les autres d’avoir des contrats. Tout ça doit être clair pour tout le monde », persiste-t-il.


« J’ai des spécialistes en passation des marchés et suivi de projets… »


« J’ai été très clair. Maintenant, j’ai une spécialiste dans la passation des marchés. Elle a déjà commencé avec le ministère de la santé, j’ai une spécialiste de suivi des projets. Donc, tout marché sera passé au peigne fin.  Toutes ces combines-là, on est en train de comprendre », conclut-il.


Aux concernés, vous êtes avertis !


A suivre…


Alpha DAF