Divorce entre Aboubacar Soumah du SLECG, Oumar Tounkara et Abdoulaye Sow de l’USTG : Voici les raisons.

14-1-2021 Culture ActuGuinee

Depuis un certain temps, le secrétaire général du SLECG n’est pas en odeur de sainteté avec son ex adjoint et son collègue de l’USTG. Invité des « Grandes Gueules » de la radio Espace fm ce jeudi 14 janvier, le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a évoqué les raisons du divorce entre ses anciens collaborateurs et lui.
Pour Aboubacar Soumah, Oumar Tounkara et Abdoulaye Sow, respectivement ex secrétaire général adjoint du SLECG et secrétaire général de l’USTG ont été corrompu par des hauts cadres de l’État afin d’étouffer les grèves du SLECG.
Le secrétaire général adjoint du SLECG a d’ailleurs été exclu pour « Faute lourde » du mouvement syndical dirigé par Aboubacar Soumah.
« Il (Oumar Tounkara) était secrétaire général adjoint du SLECG. Nous avons décidé ensemble de déclencher la grève jusqu’au bout. Comment peut-il avec ses accointances avec le pouvoir revenir sur notre décision. Il (Oumar Tounkara) a reçu l’argent de certains membres du gouvernement et tout le monde le sait. Nous avons les preuves. Dans un premier temps, il a reçu 150 millions de Gnf. Il (Oumar Tounkara) était une taupe parmi nous. A chaque fois qu’on tenait des réunions, il rendait compte à la primature. Il a enfreint à nos textes juridiques. Il a d’abord été averti, puis, il a été suspendu, il a récidivé et il a été exclu. Oumar Tounkara a reçu d’autres montants » a révélé Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG.
Par ailleurs, Aboubacar Soumah pointe du doigt le manque d’honnêteté du secrétaire général de l’USTG envers lui lors des grèves du SLECG.
« Abdoulaye Sow n’est pas un ennemi. Il y a moment où nous étions d’accord, nous étions amis. On m’avait prévenu que c’était un Monsieur qui n’est pas clair dans ses agissements. Mais il est de mon caractère de vérifier les faits, je suis allé avec Abdoulaye Sow. Je devais être le secrétaire général de l’USTG mais je l’ai cédé la place après plusieurs tractations (…). Il n’a pas été honnête avec moi lorsque nous étions en grève. Lorsque les 11 centrales syndicales ont décidé d’appuyer le SLECG, Abdoulaye Sow a organisé un voyage en laissant la consigne à la FESABAG de ne accompagner les centrales syndicales. Il est parti. Et les centrales ne nous ont pas accompagné parce que la FESABAG ne s’était pas intéressée. Au moment des négociations avec le gouvernement, Abdoulaye Sow a ordonné à Oumar Tounkara et Mohamed Bangoura d’aller signer au nom du SLECG, le protocole d’accord avec le gouvernement sur les primes d’incitations pour casser notre grève comme le nom l’indique, inciter les enseignants. Et il est parti au Canada. La signature devait se faire la journée et lui devait voyager la nuit. Et quand je l’ai dit de faire une déclaration, il m’a dit de considérer comme s’il n’était pas là » a indiqué Aboubacar Soumah.
Le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah dit regretter d’avoir collaboré avec Oumar Tounkara, son ex adjoint et Abdoulaye Sow, de l’USTG.





Sadjo Bah pour Actuguinee.org


L’article Divorce entre Aboubacar Soumah du SLECG, Oumar Tounkara et Abdoulaye Sow de l’USTG : Voici les raisons. est apparu en premier sur Actuguinee.org.