Construction de l’Echangeur de Kagbélen: les occupants du rond-point déguerpis

14-1-2021 News Guinee Time

Dubréka-Guinée: Ce mercredi 14, dans le cadre de la réalisation du projet de construction et de réhabilitation des voiries urbaines en Guinée, le département en charge des Travaux publics a procédé à une opération de déguerpissements des bâtiments, bars et kiosques se trouvant dans les emprises de la route qui empêche la fluidité de la circulation des engins roulants et des personnes. Cette opération de démolition a pour objectif la construction d’un échangeur à l’entrer du grand Conakry. Certains occupants et citoyens rencontrés sur les lieux ont des avis divergents.





Ibrahim Sylla, gérant d’un kiosque d’Orange money victime de ce déguerpissement, ne condamne pas l’acte, mais déplore le délai qu’on leur avait donné pour la libération de ces lieux. “Je suis dans cet endroit depuis que j’ai terminé mes études en 2014 par le biais d’un voisin. Le délai qu’on nous a donné est très mimine pour libérer ces places. On accepte de quitter, mais le gouvernement aussi doit savoir qu’avant qu’on trouve un endroit propice pour exercer nos activités commerciales, cela va prendre du temps. C’est pourquoi j’interpelle les autorités des différents marchés de Conakry de nous faciliter pour l’obtention de places”, témoigne ce victime





Mme Djenaba Bah, vendeuse de carburant (Marché noir) au rond-point, est revenue sur les difficultés que cette opération de démolition à causer lors du déplacement de ces objets. Elle prie que ce projet aboutisse afin de d’aider les populations. “J’ai passé trois jours en train de transporter mes objets, finalement c’est à l’arrivée des machines qu’on m’a aidé à enlever le reste des choses. Je souhaite que la construction de l’échangeur pourra nous faciliter la libre circulation des usagers”, indiqué-t-elle.





Par contre, M. Oumar Camara, usager sur la route Dubreka-Km 36, salue l’initiative du gouvernement. “La distance d’ici km 36 et coyah, on peut estimer à 2 kilomètres, mais vu les embouteillages monstres, je suis obligé d’emprunter un taxi-moto, c’est pourquoi je demande aux ministère des Travaux publics de suivre de près ces travaux de construction afin de rester dans le cadre du délai”, soutient-il.





M. Ousmane Doré de CBITEC, la société en charge des travaux de construction, demande aux usagers d’accepter les consignes. “Pourvu que la construction de cet échangeur se concrétise, il faudra le soutien de tous, surtout dans l’entente avec les riverains. Depuis l’arrivée du Président Condé en 2010, nos voiries ont changé d’images contrairement aux années precedents”, plaide-t-il.





Il faut noter que ces travaux seront réalisés par l’entreprise CBITEC dans le cadre de la cooperation Chine – Guinée. Il fait partie du partenariat sur l’accord de construction de l’échangeur Kagbélen – km 36 qui lie les deux communes (Dubréka et Coyah), en attendant le lancement des opérations de construction de l’échangeur au rond-point de Banbeto dans la Commune Ratoma et autres.





Cette construction permettra non seulement de redorer l’image  de  Conakry, mais surtout de diminuer les embouteillages monstres dans la capitale et ses environs, notamment Coyah et Dubréka





Saraf Dine Condé