Conakry/Rentrée scolaire : L’ONG ‘’Voix des Jeunes Filles de Guinée’’ apporte son soutien aux parents d’élèves

30-11-2020 News KaleNews

Pour faciliter la scolarisation des filles, l’ONG Voix des Jeunes Filles de Guinée (VJFG) apporte son soutien aux parents d’élèves. Ce lundi 30 novembre, cette ONG a procédé à la remise des fournitures scolaires aux filles issues des familles pauvres des cinq communes de Conakry.





Des cahiers, livres, sac, bics, tenues etc.., la remise de ce don intervient à 24 heures de la rentrée scolaire. Une manière pour l’ONG Voix des Jeunes Filles de Guinée d’aider les parents à envoyer leurs enfants à l’école.  Mme Bah Ramatoulaye Barry, présidente de ladite ONG explique les raisons de leurs actions :  





«  Aujourd’hui, mon équipe et moi avons décidé de fournir les kits scolaires pour pouvoir aider les parents d’élèves qui n’ont pas les moyens d’acheter les fournitures scolaires et à plus forte raison de les envoyer à l’école », a-t-elle fait savoir.





Les actions de l’ONG VJFG ne se limitent pas à la remise des kits scolaires, elle  prend également  en charge les filles et les mettre à l’école jusqu’à un certain âge :





« Pour le moment, Nous avons pu parrainer 50 filles dans les 5 communes. La demande était énorme, mais par manque de moyen, on ne peut pas parrainer toute la demande. On a juste pris 50 pour le moment. On a pris deux quartiers dans chaque commune. On appelle toujours aux  bonnes volontés et aux ONG similaires de nous venir en aide. Au gouvernement, au président de la république le Professeur Alpha Condé qui dédié ce mandat aux femmes, jeunes et enfants. Donc nous lui demandons solennellement de nous venir en aide lui et son gouvernement ».





La cérémonie de remise de fournitures scolaires s’est déroulée au sein de l’école primaire Kipé 2 dans la commune de Ratoma en présence des autorités locales et éducatives. Sekou Soumah, coordinateurs des écoles privées a eu à dire :





« Je tiens à féliciter cette ONG qui est entrain de chasser l’obscurantisme, la délinquance et le chômage dans notre pays. Apporter une aide aux parents qui n’ont pas les moyens de scolariser leurs enfants, c’est cette aide qu’elle apporte aujourd’hui à l’endroit de ces enfants déshérités. Si aujourd’hui cette ONG a pris cet élan de venir apporter cette aide nous ne pouvons que les féliciter et les remercier pour ça au nom du directeur communale de Ratoma ».





C’est à Mohamed 3 Cissé, parent d’élève d’ajouter:  





« C’est à nous les parents d’élèves d’accompagner l’ONG pour encourager nos enfants d’aller à l’école parce que l’ONG est entrain de faire son travail mais pour clôturer le travail c’est nous les parents d’élèves ».





Ibrahima Kalil Camara