Insécurité à Kankan : 4 bandits masqués attaquent une famille et emportent 7 millions de GNF

23-11-2020 News Kababachir


Le phénomène d’insécurité monte en flèche à Kankan. Après l’attaque la semaine dernière d’un jeune gérant de bar café au quartier Salamani, des hommes armés au nombre de 4 ont attaqué une famille dans la nuit d’hier dimanche 22 novembre 2020, au quartier Sinkèfara 2 dans la commune urbaine de Kankan. Les assaillants qui étaient tous masqués, ont menacé les membres de cette famille avec leurs armes et sont partis avec une importante somme de 7 millions de francs guinéens et 5 téléphones portables. Djétènin Koita a été témoin de la scène, elle raconte :
« C’est dans les environs de 02 heures du matin, que j’ai entendu des bruits sur mon toit, du coup ma belle sœur a dit à mon grand frère que ce sont les bandits, moi je me suis caché sous mon lit, mon frère a ouvert sa porte, il est sorti et les a demandé c’est qui, ils ont répondu que tu vas savoir tout de suite. Ils l’ont demandé de l’argent, il a dit qu’il n’a pas d’argent, ils ont dit que s’il ne donne pas l’argent qu’ils vont le tuer, il a couru et est rentré dans la douche. Ils ont attrapé sa femme et son fils et ils ont dit à la femme d’indiquer les chambres ou il y’a l’argent sinon ils vont tuer son enfant, elle a montré la chambre de son beau frère, ils ont tapé cette porte, lui n’a pas accepté d’ouvrir, lorsque les bandits sont partis chercher l’autre frère qui s’était caché dans la douche, il a ouvrir la porte, il est sorti en courant et a escaladé le mur pour s’enfuir. Ils ont réussi à faire sortir l’autre de la douche, qui les a donné 2 millions, ils ont pris aussi 4 téléphones dans sa chambre, ils ont ouvert la maison de ma mère où ils ont pris 5 millions et le téléphone de mon petit frère. »
Après avoir pris des biens dans la famille Koita, les assaillants ont voulu repartir sur leurs motos ni vu ni connu, mais ils ont été empêché par Laye Fodé Koita, un jeune de la famille. Pour ne pas foirer leur attaque, les bandits lui ont tiré une balle dans le pied :
« Les bandits voulaient partir mais mon grand frère Laye Fodé Koita a tenté de les empêcher, mais ils lui ont tiré dessus au niveau de son pied. Il est à l’hôpital régional de Kankan. » A-t-elle expliqué.
Les habitants du quartier Sinkèfara ont très mal dormi la nuit dernière, à cause du coup de feu entendu lors de l’attaque, bien plus que des personnes sont mortes récemment dans des braquages à Kankan.
Depuis Kankan, Aly Badara Keita pour Kababachir.com.