Jacques Gbonimy, président de l’UPG : « la Covid-19 est devenue une maladie politique dans notre pays »

23-11-2020 News Guinee Matin

  Comme annoncé précédemment, le gouvernement guinéen a annoncé hier, dimanche 22 novembre 2020, l’interdiction de toute manifestation de masse dans tout le pays. Les autorités justifient cette décision par la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus et assurent qu’elle sera levée aussitôt que cette maladie sera vaincue. Mais cet argument ne passe pas chez certains opposants, à l’image du président de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) et membre de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD). Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce lundi, 23 novembre 2020, Jacques Gbonimy a dénoncé une décision visant tout simplement à empêcher l’opposition de manifester. « Si aujourd’hui on pense qu’à cause de la maladie Covid-19 il faut interdire toute manifestation, c’est un peu contradictoire par rapport à tout ce que nous avons vécu lors des élections du 18 octobre, où il y a eu une campagne avec une mobilisation massive, il y a eu des électeurs en rangs très serrés devant les bureaux de vote....


Cet article Jacques Gbonimy, président de l’UPG : « la Covid-19 est devenue une maladie politique dans notre pays » est apparu en premier sur Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde.