Mutinerie à Kindia : Que s’est-il passé au camp Samoréyah ?

17-10-2020 News Kababachir





Dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 octobre 2020, des hommes armés ont ouvert le feu dans l’enceinte du Camp militaire de Samoreyah à Kindia blessant mortellement le colonel Mamady Condé, commandant du Bataillon spécial des commandos en attente de Somoreyah-BSCA.





Selon un communiqué du ministère de la Défense Nationale, « les Forces de défense ont immédiatement réagi pour sécuriser le camp et ses environs. La situation est sous contrôle à Kindia. Des enquêtes sont ouvertes et les ratissages se poursuivent. »





A la question de savoir si cette revendication des militaires avait un lien avec les primes des soldats déployés à Kidal, le Directeur de l’Information et des Relations Publiques de l’armée (DIRPA) apporte des précisions :





« Aucun commandant, aucun chef de corps, à AUCUN niveau ne gère ni directement, encore moins indirectement les primes des soldats déployés à Kidal. Ces primes octroyées par les Nations-unies sont intégralement transférées directement sur les comptes des ayant-droits qui les gèrent à leur guise sans interférences de la hiérarchie. Pour rappel, la Guinée est le seul pays de la MINUSMA à « rémunérer » ses soldats en dollars Us. Tous les autres « contributeurs » le font dans leurs monnaies locales. », a indiqué Aladji Cellou Camara sur sa page facebook.





Avant d’ajouter que : « Les Forces Spéciales sont en action et que la situation est totalement sous contrôle à Kindia et dans ses environs. Engins et matériels saisis, les « Assaillants » snt neutralisés et les enquêtes se poursuivent »





Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com