Campagne du RPG: à l’épreuve du bilan de Condé

29-9-2020 News Kababachir





Tout a commencé au niveau des supports de communication de la campagne électorale. Des voix autorisées qui écument la porte du vieil homme de Sékhoutaouréya, les opportunistes rêvassant déjà de l’après élection ainsi que les autres indécis se sont retrouvés pour panser les tares. Ils n’y auront rien pu faire.





Juste des effigies du chef, (en lieu et place des réalisations publique) agressant la capitale, mais sans jamais faire oublier le manque de réalisations, par rapports aux promesses faites depuis 2010. Ainsi, aujourd’hui, le contenu des messages est nul. On ne voit qu’Alpha Condé, comme un pèlerin, à la Kaaba, les deux paumes tournées vers le ciel ou une main levée en guise de salutation ou d’au revoir.  Les RPGistes sont bel et bien à l’épreuve du bilan de dix ans d’Alpha Condé. Il n y a rien à montrer. Les infrastructures routières sont des plus honteuses. Les voitures tout-terrain, qui tentent de rallier le pays profond, s’embourbent à tout-va. Même les deux-roues adaptés peinent à se faire du chemin.





Aucune partie de la Guinée profonde (la Capitale donne une certaine idée) n’est praticable. Et c’est bien cela le bilan de dix ans de gouvernance, d’achèvement des PPTE, de la politique de Guinée is back, etc. On a vu des cadres militants du RPG risquer leur vie sur des pirogues au nom du RPG, on a vu des 4X4 renversés tuant des personnes, à cause de l’état de la route, etc. Dix ans de chaos, de mensonges, de fausses promesses et des projets restés en l’état depuis 2010.





A l’épreuve du bilan, les RPGistes commencent à douter. Et ils le feront savoir aux urnes, le 18 octobre 2020. Ni les excuses plates, ni mêmes les promesses, les énièmes d’Alpha Condé ne pourront faire changer la volonté de changement des citoyens guinéens dans leur majorité, la Haute Guinée en première ligne.  





Jeanne Fofana, www.kababachir.com