Les victimes du 28 septembre réclament justice

[DW] Le 28 septembre 2009, des militaires avaient selon l'Onu, tué au moins 157 personnes et violé 109 femmes dans un stade de Conakry. Onze ans après, ces crimes restent impunis.