Campagne électorale : L’ANSS annonce des sanctions sévères contre les contrevenants aux mesures barrières

22-9-2020 News KaleNews

L’annonce a été faite à Conakry au cours d’une rencontre entre l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire(ANSS) et les différents partis politiques engagés dans le processus électoral du 18 octobre prochain, autour des directifs pour l’application des mesures barrières sanitaires lors des regroupements et déplacements de masse en cette période électorale.





Tout d’abord, l’ANSS avance des directives à suivre en cette période de campagne électorale «  Les partis politiques, associations, ONG sont invités à suivre les directives suivantes: pour les regroupements les lieux clos sont déconseillés. Cependant, si ceux-ci sont incontournables veuillez dans les lieux clos tenir ouvertes toutes les fenêtres et les portes, respecter la capacité d’accueil, réduire à moitié la capacité d’accueil de la salle pour le respect de la distanciation physique. Porter une bavette obligatoire qui couvre le nez et la bouche, se laver la main avant d’entrer dans la salle, inviter les accolades et limiter la durée de la cérémonie à 90 minutes », a lancé Dr Bah Ibrahima, chef d’unité chargé des relations opérationnelles et point focal santé avec les partis politiques.





Face à toute déviance de ces directives, l’ANSS annonce une amende de 500.000 GNF : « Tout contrevenant qui s’expose à des mesures disciplinaires qui vont de la dispersion de regroupement au paiement d’une amende de 500.000 GNF, voire de la suspension de droit de mouvement de masse de l’association ou du parti politique », annonce Dr Bah.





Toutes les parties prenantes concernées par le processus électoral sont invitées à œuvrer pour l’application et la supervision de ces présentes directives.





Mansaré Naby Moussa