Lélouma : Le nouveau préfet installé dans ses fonctions

22-9-2020 News KaleNews

Cette passation de service a eu lieu Lundi 21 Septembre 2020 entre Mohamed Deen Camara et El Hadj Harouna Souaré, respectivement préfet de Lélouma et de Mali. Ces deux administrateurs territoriaux permutent suite à un décret pris récemment .





La cérémonie d’installation du désormais préfet de Lélouma tenue dans la salle de conférence du siège de la préfecture a été présidée par le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé.
Prenant la parole au nom des populations de Lélouma, le maire de la Commune urbaine a souhaité la bienvenue à la délégation conduite par le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé.





A l’avant veille du double scrutin du 22 mars dernier, précisément le 29 janvier 2020, le préfet Mohamed Deen Camara avait été sommé de quitter Lélouma par des citoyens en colère contre le changement de la constitution. Qualifiant ces événements de fâcheux, le Maire Moustapha Baldé a mis cette occasion à profit pour demander au désormais ancien préfet de Lélouma de les mettre dans sa corbeille de parcours ou d’expérience dans l’administration guinéenne.
Pour le préfet entrant, le maire de la commune urbaine de Lélouma voit en El Hadj Harouna Souaré, un cadre avec des années d’expérience dans l’administration guinéenne qui a su, à un moment donné de l’histoire de la préfecture de Mali à travers son talent et son sens de dialogue, gérer des situations très complexes dans cette préfecture.





Plantant l’événement dans son contexte, le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé, Wouremba Traoré a transmis aux deux commis de l’Etat les vives félicitations du gouverneur de la région administrative de Labé, El Hadj Madifing Diané, pour ce grand mérite. « Si tu as la chance d’être parmi ces hommes de confiance du chef de l’Etat, il faut t’estimer heureux. Mais comme on aime à le dire, l’essentiel n’est pas de bénéficier d’une promotion ou d’être confirmé dans une fonction, il faut considérer comme étant une charge, une responsabilité à assumer », a conseillé le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé.
De son coté, le préfet sortant, a tenu tout d’abord à remercier le président Alpha Condé pour la confiance renouvelée à sa modeste personne pour diriger désormais les reines de la préfecture de Mali. Mohamed Deen Camara a en suite souhaité la bienvenue à son successeur, El Hadj Harouna Souaré à Lélouma. Il a invité les travailleurs et les citoyens de Lélouma à bien vouloir le servir avec dévouement et loyauté. « Prenant en compte la complexité de la vie en société, je ne saurais terminer mes propos sans demander aux uns et aux autres pardon pour les désagréments que j’aurais commis de façon volontaire ou involontaire. En retour, je pardonne tous ceux qui m’ont fait des offenses sur quelques formes ou de nature que se soit. Car en tant que talibé, je me confie à Dieu et il me suffit », a conclu, Mohamed Deen Camara.





Quant au préfet entrant, El Hadj Harouna Souaré, il s’est engagé à ne rien ménager pour qu’il y ait la paix et la quiétude à Lélouma. « Je m’engage devant vous et devant les autorités régionales à ne rien ménager pour qu’il y ait la paix et la quiétude à Lélouma. Je me confie aux cadres de Lélouma, aux jeunes, aux femmes, à la notabilité. Je vous confie ma petite personne, ma famille parce que moi je viendrais ici avec ma famille », a déclaré le nouveau préfet de Lélouma.





Labé, Boubacar Timbo Diallo, Correspondant Régional