Amadou Sow(NSR) : «L’ethnicisation du débat en période électorale est très dangereuse »

22-9-2020 News KaleNews

Pendant chaque campagne électorale en Guinée, les propos à caractères communautaires sont décriés dans le discours de certains acteurs politiques. C’est le cas du président Alpha Condé qui, dans sa première sortie de campagne, a tenu des propos controversés. Amadou Sow, président du Mouvement de la Nouvelle Synergie pour la République(NSR) ne reste pas en marge du débat.





Dans un entretien qu’il nous accordé ce mardi depuis la Belgique, M. Sow n’a pas manqué de réagir aux différents sujets de l’actualité sociopolitique de son pays.  





  Kalenews : Comment vous réagissez au propos tenus par le président Alpha Condé à l’endroit de ses militants à Kankan ?





 Amadou Sow : Je pense que l’ethnicisation du débat politique guinéen de surcroit en période électorale est très dangereuse et   contre-productive  .En effet, l’ethnocentrisme est l’une des causes du sous-développement des pays africains  notamment la Guinée .Elle entrave le développement socioéconomique d’une nation.





À quelques jours de l’élection présidentielle, le FNDC lance une nouvelle série de manifestations, est ce que vous pensez que cette sortie est opportune ?





Le droit de manifester pacifiquement est autorisé par la constitution guinéenne donc le FNDC est  libre de manifester en respectant l’Etat de droit .Cependant,  l’UFDG constituait la colonne vertébrale du FNDC.





Quel est votre point de vue sur les candidats en lice au scrutin présidentiel du 18 octobre ?





Les candidats en lice pour le scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 qui étaient membres du FNDC n’ont pas usé de la cohérence dans leur démarche, vu le nombre de personnes tuées et incarcérées pendant les manifestations pacifiques du FNDC. De plus, ils participent à  un scrutin  présidentiel qui s’organise sur la base d’une constitution  qu’ils ne reconnaissent pas .En fin, les autres partis n’ont aucune chance de gagner individuellement.





Kalenews