MALI: la CEDEAO persiste et signe, « le président et le premier ministre seront des civils »

16-9-2020 News Le Djely

Face aux membres du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP) qu’ils avaient en face hier, à la faveur du mini-sommet d’Accra, les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sont restés intransigeants. Examinant la Charte de la Transition à eux soumise par la délégation conduite par le colonel Assimi Goïta, ils ont maintenu leurs exigences, à savoir que la transition politique sera dirigée par des civils. Concrètement, dit la CEDEAO, « le président et le premier-ministre de la Transition seront des civils durant toute la période« . Et ces deux personnalités seront nommées « incessamment », rajoute l’instance sous-régionale. Par ailleurs, le vice-président de la Transition, poste préconisé par la Charte adoptée à l’occasion des journée de concertation récemment organisées au Mali, « ne pourra, en aucune manière, remplacer le président de la Transition », notent les participants au mini-sommet d’Accra. Par contre, les dirigeants de la CEDEAO concède à la junte malienne que la Transition puisse durer 18 mois et non plus 12, comme l’avait exigé le 57ème sommet ordinaire de l’institution, tenu le 7 septembre dernier à Niamey. 


Ci-dessous, le communiqué final







 


L’article MALI: la CEDEAO persiste et signe, « le président et le premier ministre seront des civils » est apparu en premier sur Ledjely.com.