Malgré la COVID-19, Ahmed Camara passe son examen d’entrée au collège dans la sérénité

15-9-2020 News Le Djely

Âgé de 13 ans, Ahmed Camara habite dans la banlieue de Sonfonia. À l’instar de ses camarades de classe, il affronte pour la première fois l’examen d’entrée au collège. 


La période de la COVID-19, Ahmed l’a vécu entre les travaux ménagers et les cours à distance initiés par le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation avec l’appui de l’UNICEF. « Cette année avec la présence de la COVID-19, je ne pensais pas qu’on allait rouvrir les écoles et encore moins programmer les examens. Mais le jour où j’ai appris que les examens auront lieu au mois d’août ça m’a donné un peu d’espoir » nous livre Ahmed.


@UNICEF Guinee/ A. S. Diallo

En effet, au vu de la tendance actuelle de maîtrise de la pandémie et après consultation et avis du comité scientifique et des experts COVID-19, le Gouvernement guinéen a décidé la réouverture des écoles et établissements scolaires pour les classes d’examen à partir du 29 juin 2020, avec le respect des mesures sanitaires et les gestes barrières qui restent de mise. « A la veille des examens quand j’ai pris connaissance de mon centre, j’ai remarqué un important dispositif de lavage des mains à la rentrée de la cour de l’école, cela m’a davantage encouragé à affronter les examens en toute sérénité » renchéri Ahmed.

Cette année, le seul objectif d’Ahmed est de décrocher son certificat d’entrée au collège en se classant parmi les meilleurs du pays. « Aujourd’hui, l’on a fait la rédaction et la géographie et je me suis bien débrouillé je pense. À cette allure, je suis sûr et certain que je serai parmi les meilleurs », ajoute Ahmed avec un sourire confiant.


@UNICEF Guinee/ A. S. Diallo

Cette année, la commune de Ratoma a présenté 27 600 candidats dont 13 000 filles, tous répartis dans 65 centres de la commune. Malgré les mesures prises pour le respect des gestes barrières, nombreux sont les élèves qui ont manifesté leur inquiétude pour leur réussite et la peur d’attraper le virus.

Aicha Bah, candidate également à l’examen de passage en septième, s’est pour sa part décidée à la dernière minute, et c’est grâce aux conseils et encouragements d’Ahmed, son compagnon de tous les temps. « Quand les écoles ont réouvert, mes parents étaient très réticents à cause de la pandémie. C’est pourquoi à l’approche des examens, j’étais très inquiète, mais grâce à mon ami Ahmed, mes parents m’ont encouragée à participer à l’examen » raconte Aicha à côté de son ami Ahmed Camara.


@UNICEF Guinee/ A. S. Diallo

En attendant la proclamation des résultats, tous les regards sont désormais tournés vers les autorités éducatives du pays « Contrairement aux années précédentes et malgré la persistance de la pandémie, les résultats des examens ne vont pas tarder et toutes les commissions sont mises en place pour le respect des délais » nous explique Thiapatou Diallo superviseur technique dans un centre d’examen de Ratoma.


Grâce à l’appui technique et financier des partenaires notamment l’UNICEF, en Guinée, des milliers d’enfants ont pu réaliser un de leurs droits, celui de reprendre le chemin de l’école et de passer des examens de fin d’année dans un contexte exceptionnel dû à la pandémie.


Aboubacar Sidiki Diallo, Unicef Guinée 


L’article Malgré la COVID-19, Ahmed Camara passe son examen d’entrée au collège dans la sérénité est apparu en premier sur Ledjely.com.