Tracasserie routière et l’état Trop dégradé du tronçon Coyah-Kindia

16-8-2020 Culture ActuConakry

Les tracasseries routières juste à la sortie de Coyah sont devenues monnaie courante depuis l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire par le Président de la République





Le 12 mai dernier, dans la préfecture de Coyah , de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants ont éclaté après la mise en place d’un nouveau barrage dit de contrôle. Ces manifestations ont causé la mort d’au moins sept personnes et occasionné plusieurs blessés selon la police .





Quelques semaines après ces évènements malheureux, et contre toute attente, des agents de police ont réussi à installer un barrage dit de contrôle juste à la sortie de coyah bien avant cet autre dénommé Kaka anciennement levé par le ministère de la défense nationale selon un communiqué transmis aux médias avant d’arriver à celui conventionnel nouveau km36.





Mais , le cas des agents commis à la circulation routière à la sortie de Coyah risque de faire encore de soulèvements populaires si et seulement si l’autorité s’entête à leur laisser faire ce qu’ils veulent des citoyens sur ce tronçon coyah-Kindia où sont installés 8 (Huit) barrages dits de contrôle pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.





Faux, ils font simplement la honte du pays à l’international à travers des portails numériques qui traitent le sujet.





S’en est vraiment trop, les témoignages de racket et de mauvais traitement par des forces de l’ordre se multiplient et les usagers sont partagés entre la très mauvaise dégradation des routes et les tracasseries policières sur ce tronçon qui causent d’énormes embouteillages où des citoyens passent banalement 48 heures avant de sortir de la commune urbaine de Coyah.









Malgré des multitudes mises en garde de la hiérarchie de cette corporation données lors des rassemblements, les récipiendaires font bonnes figures en prêtant l’oreille attentive mais sur le terrain des opérations, ils font le Rabbi au grand dam des paisibles conducteurs devenus leurs assujettis.(Faites un tour à coyah et tentez d’aller à Kindia)





A votre retour, vous découvrirez que le changement de mentalité des agents des agents des forces de l’ordre est encore à reconvertir.





Lire d’autres ici http://Actuguinee.org


L’article Tracasserie routière et l’état Trop dégradé du tronçon Coyah-Kindia est apparu en premier sur Actuguinee.org.