Labé : les confidences de Madifing Diané sur l’ex-Ambassadeur des USA, l’Ufdg et le Fndc

11-8-2020 News Guineenews

Presque six mois après les violences qui ont émaillé les manifestations du front national pour la défense de la constitution (FNDC), le gouverneur de Labé est enfin sorti de son silence. Dans un entretien accordé à la rédaction régionale de Guinéenews, Madifing Diané fait des révélations sur ses derniers échanges avec l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, feu Simon Henshaw, décédé le 9 juin dernier à Conakry. Il profite de l’occasion pour tancer l’UFDG pour s’être allié avec le FNDC qu’il accuse d’être à l’origine de tous les troubles qui ont secoué la région de Labé entre janvier et mars. Lisez !


 «Le gouverneur ne regrette rien. Il est vrai que quand on est en colère, on perd la raison. Mais Dieu soit loué, je n’ai jamais perdu la raison en m’exprimant. Je ne regrette aucun mot, aucune virgule des propos que j’ai eus à tenir. Parce que ça repose sur la réalité. Je dis et je répète encore : je remercie Dieu pour le calme que nous sommes en train de vivre. Je remercie Dieu et le prie de renforcer ce climat de quiétude parce que c’est la condition pour tout développement. Labé présentait l’image d’une région dangereuse. Depuis ces événements jusqu’aujourd’hui, aucun ambassadeur n’est venu visiter cette région. C’est eux qui le disent, la région est dangereuse, elle est incertaine. L’Ambassadeur des États-Unis qui vient de mourir, il était à 38 heures de venir nous rendre visite quand ces événements ont éclaté. Il a pu me joindre pour me demander de prendre en charge ses compatriotes, de les faire rentrer à Conakry parce que la région est dangereuse. Voilà l’image qui a été collée à cette région et à sa population. Une région de violences avec une population violente. Je remercie Dieu pour le fait que tout soit rentré dans l’ordre, que les gens aient compris que ce n’est pas la solution. Le FNDC n’est qu’une ONG non autorisée. Le deuxième parti politique du pays, un parti aussi important que l’UFDG qui accepte de se fondre dans une ONG qualifiée d’apolitique et à but non-lucratif qui s’installe dans la politique. Un parti comme l’UFDG qui renonce à son droit pour se fondre dans une ONG de cette nature et saccager sa région. Parce que c’est le fief de l’UFDG. Je ne regrette aucun propos. Je prie Dieu pour les avoir amenés à comprendre que c’est l’autodestruction, c’est l’implosion de la région qui a été orchestrée par le FNDC, qui a entrainé dans son sillage un parti aussi important que l’UFDG »