Pensions des retraités en guinée : Parfums de magouilles et scandales

10-8-2020 Culture ActuConakry

L’administration guinéenne ne finira jamais de souffrir de la malversation et de la malhonnêteté de certains de ses cadres. Les retraités de décembre 2019, ont été désagréablement surpris à la paie de leur première pension. La vie administrative n’est pas éternelle, le fonctionnaire de l’Etat est appelé à faire valoir ses droits à la retraite un jour ou l’autre.





Si dans certains pays comme la France on ne cherche pas à proroger l’âge de la retraite tel n’est pas le cas dans d’autres pays comme la Guinée.





Quand un fonctionnaire est mis à la retraite, c’est comme s’il mourrait car, il se retrouve dans un état second qui porte préjudice à sa survie. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter les retraités, souvent appelés maltraités.  Nombreux sont les retraités qui meurent après 6 ou 8 mois dans cette nouvelle vie parce qu’elle est pleine de stress et de mépris de la part des agents des services de pension.





Le cas des retraités de décembre 2019 est illustratif. Ces pauvres agents qui ont durant leur carrière, accompli de façon exemplaire leur devoir vis-à-vis de la patrie ont été victimes de l’inconscience et de la malhonnêteté des agents des services des pensions. Ces agents retraités pensaient que la retraite serait pour eux une période au cours de laquelle ils bénéficieraient des avantages de la pension. Malheureusement ce rêve qu’ils embrassaient a viré au cauchemar par la malversation des agents des services de pensions.





Les textes officiels qui mettent en application le décret présidentiel relatif au calcul de la pension stipulent que celle-ci est calculée sur la base de 80% du salaire indiciaire. Depuis 2016 toutes les pensions ont été calculées sur cette base avec un rappel allant de janvier au mois de paie de la première pension





Pour ces retraités de décembre 2019 tel n’a pas été le cas, non seulement les 80% du salaire indiciaire n’ont pas été respectés mieux, les mois de janvier et de février 2020 n’ont pas été pris en charge.(Cas des exemples)





Plus choquant encore, on extorque la somme de 300.000 fg à chacun des pensionnés pour une soi-disant caution. Le service des pensions œuvre pour frustrer les anciens travailleurs et discréditer l’Etat. On se demande si ce n’est pas à un acte de sabotage auquel il se livre pour mécontenter les 3020 retraités de la fonction publique.





 C’est sur un ordre de paiement rempli à la main qu’ils ont   été payés. Si c’est cela la vie de retraité, si c’est comme cela qu’on traite les anciens cadres de l’Etat, il est préférable de mourir que d’être à la merci de ces agents. Il est temps que le Ministre des finances et celui du budget jettent un regard sur le fonctionnement de ce service qui n’honore point l’Eta guinéen. Il y a plusieurs façons de nuire à un pouvoir et cette manière de faire en est une.





On se demande pourquoi cela, ou ce sont encore des manœuvres subversives pour se faire riches sur le dos de plus de 3.020 retraités de 2019 .





Vu que cette malversation a été faite à dessein dans le simple but de mécontenter les braves travailleurs retraités.





Pour l’heure, les braves travailleurs retraités exigent le rétablissement de leurs droits et le paiement des mois de janvier et de février 2020 comme cela l’a été depuis 2016.





Il est alors temps que le chef du gouvernement regarde un peu ce qui se passe sous son magister.





A suivre ici http://Actuguinee.org


L’article Pensions des retraités en guinée : Parfums de magouilles et scandales est apparu en premier sur Actuguinee.org.