Axe Conakry-Mamou : le calvaire des usagers

30-7-2020 News Kababachir

La route nationale Conakry-Mamou se trouve actuellement dans un état indescriptible. Pour les voyageurs, la mésaventure commence à partir de Kouria (Coyah), où les travaux de reconstruction de la route Coyah-Mamou-Dabola traine. Les nids de poule se comptent par dizaines. Il faut être courageux pour songer à continuer le voyage une fois à Coyah où





Les transporteurs commencent le calvaire pour se rendre dans la Guinée profonde. Il faut des heures durant voir des jours pour parcourir l’axe Coyah-Kindia-Mamou, ville carrefour, qui constitue un passage obligatoire pour se rendre dans les régions du Foutah, la Haute-Guinée et la Guinée forestière.









En cette période hivernale les bourbiers foisonnent partout. Le cas est général. Mais le tronçon Kindia et Mamou fait en particulier fait parler de lui. Des travaux entamés à Linsan et Tamagaly évoluent à pas de caméléon. Et les transporteurs ne manquent pas de se plaindre: « Nous souffrons actuellement. A chaque fois, nous changeons de pneus. Il a des embouteillages terribles en raison de la déviation. En un seul voyage on peut changer de roue au moins trois fois. C’est catastrophique » a expliqué un transporteur interurbain basé à Bambéto.





En tout cas, parcourir aujourd’hui la route nationale Conakry-Kindia-Mamou constitue un véritable parcours de combattant surtout en cette période de grandes pluies.





  Alfred Bangoura, www.kababachir.com