Tabaski : A Labé, des vendeurs se plaignent de la rareté des clients

30-7-2020 News Kababachir





La fête de Tabaski est prévue ce vendredi 31 juillet sur toute l’étendue du territoire national.





 A la veille de la fête, nous avons fait un tour au marché central de Labé pour s’enquérir des réalités sur le terrain.





Si les commerçants se plaignent de la rareté des clients, quelques citoyens rencontrés se plaignent à leur tour de la cherté des prix des habits.





Mamadou Saliou Diallo est commerçant des prêts, à porté : « Nous sommes à la veille de la fête. Mais il y a la rareté des clients. Par rapport aux fêtes précédentes, nous avons ressenti l’impact de COVID-19. Les gens n’ont pas d’argent quand ils viennent ils discutent trop les prix.  Nous sommes là quand même pour les satisfaire, même si on ne gagne pas  assez», a expliqué ce jeune commerçant au marché central de Labé.





En raison de la pandémie, les clients se plaignent à leur tour de la flambée des prix des habits :





« Vous savez quand vous avez beaucoup d’enfants, il faut trouver d’habits le jour de fête. Avec la conjoncture actuelle, ce n’est pas facile. Mais Dieu est Grand, nous allons nous débrouiller avec les moyens de bord », a laissé entendre Mme Ramatoulaye Bah.





Par rapporté à la cherté des prix, Ismael Diallo trouve une réponse. « Nous ne sommes pas responsables de la flambée des prix. On achète aussi cher et on paye le transport qui est cher à cause de la pandémie COVID-19. Vous voyez aussi l’état de la route, tout ça contribue à l’augmentation des prix »  se défend ce jeune commerçant.





Depuis Labé Souleymane Camara pour www.kababachir.com