Obsèques de Gon Coulibaly : Alpha Condé dépêche son Premier ministre à Abidjan

13-7-2020 News Guineenews

C’est le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana qui représentera la Guinée aux obsèques d’Amadou Gon Koulibaly, prévues  ce mardi, 14 juillet 2020 à Abidjan, la capitale ivoirienne, a-t-on appris de source officielle.


Le chef du gouvernement guinéen  sera accompagné par Tibou Kamara,  ministre d’Etat, conseiller personnel du président Alpha Condé.


Ce sont les deux personnalités qui représenteront le chef d’Etat au dernier hommage national que le peuple ivoirien rendra à son ancien Premier ministre Gon Koulibaly décédé le 8 juillet 2020 à Abidjan.


Visiblement très affecté par la mort de Gon Koulibaly, le président Alpha Condé, malgré la crise sanitaire due à la COVID-19, se montre ainsi solidaire du peuple ami de la Côte d’Ivoire.


L’envoi de ses deux et plus proches collaborateurs est un signal fort que le locataire de Sékhoutouréa  envoie ainsi à son frère Alhassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire.


Le Premier ministre Kassory Fofana et le ministre Tibou Kamara sont par ailleurs très familiers de  la classe politique ivoirienne. Ils en profiteront certainement pour se ressourcer à travers des retrouvailles entre « amis », après un long moment de confinement.


Vu que depuis décembre 2020, aucun officiel guinéen n’est sorti du territoire.


Les deux hommes retrouveront ainsi celui qu’on appelle leur ami commun le ministre d’Etat, ministre de La Défense Hamed Bakayoko.


Selon également plusieurs sources concordantes, le président de l’UFR, Sidya Touré devra aussi prendre part à ces  obsèques.


Mais avec la fermeture de l’espace aérien, reste à savoir s’il obtiendra une autorisation de sortie du territoire.


Il est moins probable de voir Kassory Fofana et surtout Tibou Kamara dans un même vol privé avec Sidya Touré.


Car le leader de l’Ufr passe pour être  aujourd’hui le plus farouche opposant d’Alpha Condé. Plus virulent que Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG, ancien chef de file de l’opposition parlementaire. Sans oublier que  les relations entre Tibou Kamara et Sidya Touré n’ont jamais été au fixe. Leurs rapports se sont envenimés davantage  le lendemain du scrutin du premier tour de l’élection présidentielle de 2010. Depuis les deux hommes se vouent une haine viscérale.


Néanmoins les choses auraient pu être autrement si Sidya Touré conservait toujours son titre de haut représentant du président Alpha Condé. Là, il aurait sans doute pu voyager en première, comme tous ceux qui nous gouvernent, qui ne se privent d’aucune occasion pour engloutir l’argent du contribuable dans des dépenses somptuaires.