Le Collectif pour la Transition en Guinée (CTG) voit le jour

13-7-2020 News Kababachir





Au moment où la CENI s’active aux préparatifs pour la tenue du scrutin présidentiel le18 octobre prochain, le Collectif pour la Transition en Guinée (CTG) voit le jour.





Cette plateforme a été mise en place en France par les guinéens de la diaspora.





Selon le porte-parole de la structure, la démarche vise à, apporter des solutions appropriées aux problèmes politiques auxquels le pays est confronté.





En conférence de presse, Ibrahima Sory Keita plante le décor:





 « Il y’a un organe législatif, qui va réfléchir sur l’assainissement de la vie politique, sur les lois, les règlements, sur comment rénover la justice. Comment faire en sorte que les différentes couches socioprofessionnelles se retrouvent dans un organe de manière inclusive et participative, pour réfléchir sur la crise guinéenne et les réponses à apporter à cette situation guinéenne. Ça s’appelle le conseil national de la transition, c’est un organe que nous prévoyons dans un texte qui va être diffusé », annonce-t-il.





Avant de préciser qu’« Il y’a aussi le gouvernement de transition, qui va être un gouvernement d’experts, de techniciens dans lequel, on va faire appel à toutes les compétences de ce pays. Il y aura un rôle important. Certains experts nous ont dit que ce pays est tellement riche, qu’on peut régler son problème en moins de deux ans. La déperdition fiscale, la corruption vont perdre des milliards de dollars à la Guinée. Donc, si on arrive à bien gérer les ressources de ce pays, il peut être un des plus développés en Afrique ».





Il reste à voir comment cet organe compte s’y prendre pour réussir son pari pendant que le pouvoir de Conakry continue ses manœuvres afin de maintenir Alpha Condé au pouvoir en violation de la Constitution de 2010, qui limite le mandat présidentiel à deux.





Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com