Manif à Kankan : Ce que réclament les responsables du mouvement pour l’électrification de la Haute Guinée

8-7-2020 News Kababachir


Comme annoncé précédemment, le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée a encore battu le pavé ce mardi, 07 juillet 2020 à Kankan. Contrairement à la précédente manifestation, celle de ce mardi est pacifique. Elle est partie du domicile de M’bia Kaba le président du mouvement et les grognards ont sillonné toute la ville sans être inquiété par les forces des l’ordre. 
Ils étaient plusieurs centaines de jeunes à se donner rendez-vous ce mardi au quartier Timbo, siège du mouvement pour l’électrification de la Haute guinée. Dès 8 heures, le départ de la manifestation a été lancé et les jeunes sont sortis dans la rue pour revendiquer le courant avec à la clef, la construction d’un barrage hydroélectrique pour électrifier toute la Haute Guinée en particulier la ville de Kankan. Mamoudou Kaba, est le chargé de la communication du mouvement :
« Nous menons un combat citoyen, un combat noble, toute la jeunesse de Kankan s’est mobilisée en un pour sortir dans les rue de Kankan ce matin, l’objectif c’est l’électrification de la haute Guinée en général et la ville de Kankan en particulier, tant que nous ne sommes pas satisfait, nous sommes prêt à descendre dans les rues chaque lundi. »
Bakary Condé Beki love, porte parole du mouvement, pense que les autorités doivent arrêter de les berner à chaque fois, tant qu’ils ne seront pas satisfait ils réclameront leur droit :
« L’actualité qui prévaut actuellement à Kankan, c’est le manque d’électricité, alors que les autorités arrêtent de nous amadouer, qu’ils arrêtent de nous embobiner, qu’ils arrêtent de nous berner à chaque fois, nous ne sommes pas satisfait et tant que nous ne serons pas satisfait, nous allons sortir pour réclamer notre droit. »
Pour finir, le président du mouvement a été catégorique sur sa décision, tant que le barrage ne vient pas, ils descendront dans les rues pour manifester à chaque lundi, M’bia Kaba :
« On est sorti pour une première, deuxième et troisième fois, on a vu personne, même pas un ministre,  à partir de ce lundi, tant que le barrage ne vient pas on va sortir chaque lundi, EDG zéro, on veut barrage, on ne veut plus de moteur, (pas courant, pas dort). »Comparativement aux précédentes, la manifestation de ce mardi a été pacifique, pas de barricades, pas de casses, pas de jets de pierres, pas de lacrymogènes et pas d’injures. 






Ahmed Sékou Nabé, correspondant de Kababachir.com à Kankan