Marchés publics : Alpha Condé favorable à la formation des acteurs et la lutte contre la corruption

7-7-2020 News Kababachir





Le Chef de l’Etat a instruit le gouvernement de renforcer les mécanismes et règles de contrôle des passations de marché publics afin de lutter efficacement contre la corruption qui affecte ces opérations. Voilà une des grosses recommandations issues d’une rencontre entre Alpha Condé et ses ministres, la semaine dernière, à Conakry.





Comme si cela ne suffisait pas pour mettre une touche dans la nouvelle réforme, le chef de l’Etat « a également insisté sur la formation des agents publics en charge de la passation des marchés publics dont les ministères sectoriels ont désormais la responsabilité, conformément aux dispositions du nouveau Code des Marchés publics », comme le rapporte Aboubacar Sylla, porte-parole du gouvernement.





Le président guinéen évoque ainsi un secteur bourré de corruption, de marchés de gré à gré que lui-même donne à des amis, à des proches, à des protégés et à sa propre famille politique. Alpha Condé marche et crache sur le Code que lui-même a promulgué. Il chiffonne tant la passation, le contrôle que la régulation, les trois piliers qui fondent les marchés publics.





Pourra-t-il être peu regardant ou plutôt présent dans les marchés publics, avec la nouvelle réforme ? Les acteurs du secteur refusent de parier. Alpha Condé sera le principal perturbateur de l’élan. Cette implication à outrance affaiblit l’ensemble de la machine et ouvre la voie à la corruption. C’est classique !





Jeanne Fofana, www.kababachir.com