> a déclaré Denga Korodou Keita, SG du SYNEPGUI à Kankan !

4-7-2020 News Kababachir


À l’issue de quatre jours d’intenses négociations avec l’association des fondateurs des écoles privées de Guinée (AFEPGUI), le syndicat des enseignants du privé de Guinée (SYNEPGUI), a enfin décidé de lever le mot d’ordre de grève qu’il avait déclenché dans le secteur de l’éducation privée, c’est Alpha Madiou Diallo, le secrétaire général de la structure syndicale qui a fait l’annonce ce jeudi.
Par contre à kankan, le secrétaire régional de l’antenne locale du syndicat des enseignants du privé de guinée  (SYNEPGUI), n’entend pas du tout la levé, il annonce que la grève continue et qualifie d’hypocrite et de traite certaines structures syndicales et fondateur des écoles privées du pays.Denga Korodou Keïta, est le secrétaire régionale du bureau de SYNEPGUI à kankan:
« Ce ne sont que des hypocrites des traites, des différentes associations à travers la ville de Conakry qui ont eu certe une négociation auprès des fondateurs pour salir notre initiative »
Poursuivant son intervention, il a laissé entendre que, le mot d’ordre de grève reste maintenu:
« On ne peut pas suspendre une grève qu’on a pas lancé, donc sur ce je précise que la grève reste maintenue »
Pour finir, le secrétaire régional du bureau de SYNEPGUI,  exhorte les enseignants des écoles privée de rester derrière l’antenne locale. Tout en exigeant aux fondateurs des écoles privées,  le payement intégral de trois mois de revenus.   
Ahmed Sékou Nabé, correspondant de kababachir.com à Kankan.