La lutte contre la traite des enfants dans les préfectures de Boké, Gaoual, Koundara et Télimélé, mobile d’une session de formation

24-6-2020 News Kababachir





L’ONG Aide à la Famille Africaine (AFA), a organisé mercredi, 24 juin 2020, une session d’orientation destinée à renforcer les compétences communautaires pour la prévention et la lutte contre la mobilité des enfants en situation  difficile dans les préfectures de Boké, Gaoual, Koundara et Télimélé.





La rencontre a mobilisé les responsables de la structure locale de protection des Enfants (SLPE) évoluant dans la protection de l’Enfant, la présidente du Parlement des Enfants (PE) ainsi que les agents des services de sécurité.





Le projet a vu le jour grâce à l’appui financier de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’Union Européenne (UE) sous la tutelle du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPF-E).





Le directeur préfectoral de l’Action Sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance, Morlaye Kéita  a salué la volonté politique du Gouvernement guinéen déterminé à mettre un terme à cette pratique ignoble (traite des enfants) qui dépersonnalises sociétés à travers le Monde.





Lutter contre la traite et le trafic des enfants, a-t-il précisé, est une mission noble de tous les acteurs engagés dans la défense des droits des enfants où qu’ils se trouvent sur cette terre.





De son côté, Loucény Camara, responsable de suivi-évaluation de l’ONG Aide à la Famille Africaine (AFA), a indiqué que, cet atelier s’inscrit dans le cadre du renforcement des compétences communautaires pour la prévention et la lutte contre la mobilité des enfants en situation  difficile.





«La traite et l’exploitation des enfants, les procédures de prise en charge, de la gestion des cas des enfants, les techniques de sensibilisation de masse, prélèvement et trafic d’organes, mariages précoces, mutilations génitales féminines, les causeries éducatives sur le système d’alerte, l’élaboration d’un plan d’action opérationnel sur la protection des enfants en situation de mobilité», sont entre autres modules passés aux peignes fins par les facilitateurs et les participants.





Contribuer à l’éradication de la mobilité des enfants et minimiser les risques liés à leurs déplacements sont entre autres objectifs recherchés par l’ONG AFA-Guinée et ses partenaires.





Un espoir pour la présidente du Parlement des enfants de Boké, Clarice Démbadouno qui a plaidé pour la création d’un environnement sain et favorable pour les tous les enfants.





Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké