Covid19 : Le geste de la Fondation Volontaires d’Afrique

22-5-2020 Opinion Guinee7

La Fondation Volontaires d’Afrique vient d’apporter un soutien de taille au Centre de Formation et de Confection de Taouyah. Cette fondation panafricaine a doté ce centre de 102 machines à coudre modernes. Ce n’est pas tout. En plus de la formation et de l’équipement, elle va aussi assurer le payement des per diem des 300 jeunes bénéficiaires pour une période de trois mois.





Le projet de formation de 300 jeunes recrutés par le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes en partenariat avec le KPAAF, initié par la Fondation Volontaires d’Afrique constitue une opportunité majeure en matière de renforcement des capacités des tailleurs. Ce projet vise la production de 300 mille masques lavables répondant aux normes prescrites par l’ANSS (agence nationale de sécurité sanitaire). L’initiative de la Fondation Volontaires d’Afrique constitue une importante contribution à la mise en œuvre du plan de riposte contre le Coronavirus en Guinée.





Le Ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes qui a présidé cette cérémonie de remise ce jeudi 21 mai, a expliqué que ce centre a été rendu opérationnel à cause de l’urgence sanitaire relative au COVID-19. Au-delà de cette urgence sanitaire, Mouctar Diallo a aussi ajouté que ce centre sera une opportunité pour les jeunes tentés pour les métiers de confections de faire la promotion de cette filière.





« La cérémonie d’aujourd’hui est le témoignage évident d’un partenariat réussi établi entre le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et la Fondation Volontaires d’Afrique. Dans le cadre de la riposte contre le COVID-19, cette fondation a financé d’importants projets dans 12 pays africains dont la Guinée. Le Centre de Taouyah a été rendu opérationnel pour faire face à une préoccupation d’urgence sanitaire relative au COVID-19 mais au-delà de l’urgence sanitaire, le Centre est avant tout un espace de formation, de promotion des métiers et de l’emploi en faveur des jeunes. Nous fondons l’espoir que le Centre recevra des milliers de jeunes tentés par les métiers de la confection couvrant toute la chaine de valeur de cette filière socioprofessionnelle importante. Il s’agira également de promouvoir le tissu et la mode vestimentaire de notre pays pour que le secteur de la confection contribue plus efficacement au développement de la Guinée aussi en faisant la promotion de notre culture », a expliqué Mouctar Diallo avant de formuler des remerciements au Président de Fondation Volontaires d’Afrique pour son soutien à l’Etat guinéen.





« Au nom du gouvernement j’adresse nos sincères remerciements à notre frère et ami Samba Bathily, Président de la Fondation Volontaires d’Afrique pour avoir doté ce Centre d’équipements modernes qui nous permettrons non seulement de contribuer à lutter efficacement contre le COVID-19 mais aussi de doter les jeunes du secteur de la confection d’un espace de formation approprié », a ajouté le Ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.





Pour sa part, le Président de la Fondation Volontaires d’Afrique a expliqué que cette initiative rentre dans le cadre de la responsabilité sociétale de sa fondation. Selon Samba Bathily, le projet vise à produire 300 mille masques dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 en Guinée.





« Aujourd’hui avec cette pandémie qui est en train de faire des ravages à travers le monde ma fondation, la Fondation Volontaires d’Afrique dans le cadre de sa responsabilité sociétale a décidé d’accompagner les pays où nous opérons. Il s’agit de 12 pays dont la Guinée. Dans le cadre du projet de la Fondation en Guinée, nous avons décidé d’appuyer ce centre en fournissant les moyens, les per diem en raison de 50 mille fg par jour et par jeune pour les 300 jeunes qui vont être formés à produire ces masques-là. Nous prévoyons que ces jeunes produisent 300 mille masques dans le cadre de l’action COVID-19 », a annoncé Samba Bathily tout en lançant un appel aux africains.





 « Le Coronavirus est une réalité. Donc il faut penser au post COVID-19 parce que pour moi au-delà d’être un problème de santé le COVID-19 risque d’être un problème d’économie. Il faut que les africains apprennent du COVID-19. Donc pour moi cette initiative de production locale est très importante pour nos économies parce que c’est une question d’emplois. Et qui parle d’emploi, parle de sécurité nationale », a expliqué Samba Bathily.





La Fondatrice de KPAAF, un centre de formation en couture et à la mode, a quant à elle annoncé que la confection des masques a débuté depuis le 1er avril dernier. Selon Aminata Diallo, depuis cette date, 7 000 masques ont été confectionnés et distribués.





« Je suis là grâce à Monsieur Bathily qui a bien voulu nous supporter dans ce projet. C’est notre institut avec le ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes qui va former les 300 jeunes qui vont confectionner les masques en collaboration avec la Fondation Volontaires d’Afrique. Depuis le 1er  avril nous fabriquons des masques. Non seulement nous fabriquons de masques pour les sociétés mais aussi nous fabriquons des masques pour des dons pour des différentes associations. Pour le moment nous avons donné plus de 7 000 masques aux différentes associations qui sont sur places et qui essayent de lutter contre cette pandémie », a fait savoir madame Aminata Diallo.





Source : Africaguinee


L’article Covid19 : Le geste de la Fondation Volontaires d’Afrique est apparu en premier sur Guinee7.com.