Budget : Sur les pas du Ministre Dioubaté, entre réformes et acquis (focus sur l’essentiel)

21-5-2020 News Conakry Infos

Cela fait 2 ans que cet économiste, anciennement Directeur de change à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), honore dans la plénitude la confiance du Chef de l’Etat dans une rigoureuse gestion marquée par des actions qui se passent de tout commentaire.


De 2018 à ce jour, suivant sa lettre de mission sectorielle, il a déployé tous les efforts nécessaires pour permettre à l’État Guinéen d’accélérer le progrès économique et social. Grâce à son plan stratégique de gestion, ses méthodes innovatrices dans la mobilisation et la sécurisation des recettes publiques, le gouvernement Guinéen a réussi à mettre un terme à plusieurs démarches de malversations et de détournements qui ont longtemps caractérisées la collecte des recettes fiscales et douanières.


Avec ses orientations, sous la conduite du gouvernement, l’ensemble des soldats et acteurs de l’économie Guinéenne, se sont engagés dans une dynamique révolutionnaire pour permettre l’accélération de la croissance en vue de soulager la pauvreté des populations à la base.


Parmi ces acteurs, il faut citer entre autres la Direction Générale des Douanes. Avec le Ministre Dioubaté, cette direction a pu mettre en place une procédure allégée à l’aide du numérique, pour le dédouanement des marchandises dont les résultats sont visibles notamment, le désengorgement du port autonome de Conakry.


Ces mesures d’innovation, d’accélération et de simplification sont aujourd’hui saluées par l’ensemble des acteurs qui interviennent dans l’importation. Elles ont aussi permis de sécuriser et d’accroître les recettes mobilisées au niveau du port et de l’aéroport de Conakry où les scanners sont désormais fonctionnels pour la sûreté et la sécurité des usagers et leurs biens.


Avec le Ministre Ismaël Dioubaté, la douane Guinéenne a également connu la mise en place d’un réseau douanier hautement qualifié de lutte contre la fraude. Celui-ci a produit d’excellents résultats pour le bien de notre pays.


Par ailleurs, avec l’informatisation, toutes les unités douanières de l’intérieur du pays ont été interconnectées au serveur principal de Conakry via le site informatique grâce au système appelé « sydonia Word ».


Parallèlement, toujours sur ses recommandations, un autre système informatique a été installé pour supprimer le cloisonnement étanche entre la BCRG, la Direction Générale des Douanes et celle des impôts. Toutes ces institutions sont aujourd’hui interconnectées.


Quant à la Direction Nationale des Impôts, la nouvelle politique fiscale du gouvernement à travers Ismaël Dioubaté, a connu plusieurs avancées pendant les deux dernières années, notamment dans l’optimisation du service à l’usager ; l’application de la politique fiscale ; l’amélioration de la collaboration Douanes et Impôts.


Dans la même optique de réforme voulu par le Président Condé, Ismaël Dioubaté a pu révolutionner la méthode d’achat des vignettes à travers les institutions financières, une instaurée par son prédécesseur. Cela a fortement contribué à lutter contre la fraude et la circulation abusive de la liquidité.


Dans le même cadre, ce Ministre soldat réformateur, a mis en place un identifiant fiscal permanent NIF-P ; des guichets de paiements des impôts à la Direction Nationale des Impôts. Sans occulter que la Direction des Impôts et celle des Douanes, collaborent étroitement grâce à une interconnexion stratégique et une plate-forme d’échanges de données dans la mobilisation et la sécurisation des recettes fiscales.


L’autre domaine qui n’a pas échappé aux mesures de réformes du Ministre Dioubaté, c’est la Direction Nationale des Systèmes Informatiques. Celle-ci, sous ses auspices, a posé d’énorme actes allant dans le sens à :


– Contribuer à la modernisation de la fonction publique par la numérisation de l’administration fiscale et douanière à travers la mise en place de systèmes informatiques et de plateformes numériques. Cela a permis notamment le renforcement de la chaîne des dépenses. Première conséquence de cette mesure, les commerçants ne sont plus astreints aux longues files d’attente dans les ministères.


– L’Implémentation d’un système d’alerte et de notification de la circulation des dossiers leur a permis d’être informé à la seconde du traitement de leurs dossiers.


L’autre ouf de soulagement initié par ce jeune Ministre à la probité irréprochable, c’est la mise en place des bulletins de salaires électroniques (BUSE).  Les fonctionnaires n’ont plus de tracasserie pour entrer en possession de leurs bulletins de salaires maintenant accessible à partir d’un téléphone ou d’un ordinateur en allant sur le site du ministère du Budget.


Plus que ça, la chaines des dépenses s’est considérablement réduite dans les ministères et institutions grâce aux Implants DAF.


Avec Dioubaté, les dispersions au niveau des régies de recettes qui sont la Direction des Impôts, des Douanes, du Trésor et de la Comptabilité Publique sont devenues un lointain souvenir car, elles ont été toutes interconnectées et reliées à l’APIP.


Sous le même magistère, la direction nationale des systèmes informatiques a aussi permis l’interconnexion de la Direction Nationale des Marchés Publics à la chaine de dépenses et surtout l’opérationnalisation de la plateforme de Gestion de l’immatriculation des Marchés Publics.


Toujours, pour s’assurer d’atteindre les résultats escomptés, le même Ismaël Dioubaté a recommandé la mise en place d’une plateforme de dénonciation anti-corruption sur le site Web du ministère du Budget.


Une autre initiative de réforme non la moindre, est la création du Guichet Unique du Commerce Extérieur de Guinée (GUCEG). Un instrument de réforme majeure qui facilite, simplifie accélère aujourd’hui toutes les démarches et procédures liées aux opérations d’Importations et d’Exportations.


Les défis sont certes énormes mais pour le Ministre Dioubaté, ils sont bel et bien surmontables grace à la vision politique du chef de l’Etat matérialisée par les orientations stratégiques du Premier ministre, reposant désormais sur un pilier fondamental : la Transparence Budgétaire.


Ces acquis ne sont que quelques-uns parmi la multitude initié et réalisé par le Ministre du Budget Ismaël Dioubaté.


Malgré tout, depuis quelques jours, ce Ministre pour avoir agit en toute légalité et responsabilité face au comportement malsain, incongru et intolérable d’un « demi cadre » qui relève de son département, fait l’objet de toute sorte de cabale et d’accusations calomnieuses sans raison ni fondement. Mais que ces marionnettes sans foi ni pudeur, manipulés et aveuglés par des biais de banque comprennent qu’on a tous compris le jeu de tourbillon de leurs instigateurs déçus et avides de postes de responsabilité.


 


Mamoudou Babila KEITA


Tel : 628231718