COVID-19 : Alpha Condé décrète l’état d’urgence sanitaire pour un mois reconductible

26-3-2020 Opinion Guinee7

Conakry, 26 mars(AGP)- Dans une adresse solennelle à
la Nation, le président de la République, Pr Alpha Condé a décrété, jeudi 26
mars 2020, l’état d’urgence sanitaire  sur
toute l’étendue du territoire pour une durée d’un mois reconductible. Cette
mesure vient s’ajouter à tant d’autres dispositions déjà prises pour lutter
contre la propagation du coronavirus en République de Guinée.





« Toutes les frontières terrestres sont fermées
(entrées/sorties) pour tous les voyageurs en dehors du transport des
marchandises pour une durée de trente (30) jours renouvelables. Les lieux de
culte (mosquées et églises) sont fermés pour une durée de quatorze (14) jours,
renouvelables. Les cérémonies religieuses ou retraites islamiques sont
interdites.





Le non-respect de ces mesures pourra être suivi de
dispositions disciplinaires », indique-t-on.





L’AGP vous propose l’intégralité de l’adresse du
Chef de l’Etat





Guinéennes, Guinéens





Mes chers compatriotes,





A l’instar des autres pays du monde, la Guinée fait
face, depuis plusieurs semaines, à la maladie liée au Coronavirus.





Cette pandémie apparue au mois de décembre dernier
et sans précédent dans l’histoire récente de l’humanité fait des ravages dans
le monde à une vitesse de propagation et de nuisance extraordinaire, frappant à
ce jour, plus de 170 pays sur tous les continents.





Les tristes et terribles statistiques de cette
maladie font état de plus de 425.000 personnes infectées et plus de 19.000
morts à ce jour de par le monde.





Avant la survenance du premier cas sur notre
territoire, le 16 mars dernier, les premières mesures d’urgences de riposte au
COVID19 prises ont permis à notre pays de renforcer son niveau de prévention et
celui de la prise en charge médicale et paramédicale.





A ce jour, notre pays connait cinq (5) cas de
personnes infectées par la maladie, dont un (1) cas de guérison et plus de
mille (1.000) personnes de contact en situation d’observation médicale.





En ces moments difficiles de mobilisation générale
dans la lutte contre la maladie, j’ai une pensée pour tous les malades du
coronavirus. Je leur exprime mes vœux de prompte guérison. A leurs familles et
leurs proches, qui traversent des périodes ardues, je leur exprime toute ma
solidarité.





Je loue les efforts énormes et le courage du corps
médical qui occupe la première ligne du combat contre le COVID19 et je soutiens
les efforts du Comité Interministériel de lutte contre la maladie, également
ceux du Ministère de la Santé, de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire
ainsi que tous les hôpitaux et centres de traitement mobilisés dans ce combat.





Je salue également les actions de nos forces de
défense et de sécurité qui accompagnent au quotidien toutes les mesures de
prévention établies à cet effet.





J’adresse également mes remerciements à tous les
partenaires techniques et financiers qui se sont déjà mobilisés auprès de mon
pays,





En attendant un vaccin efficace, la prévention est
la meilleure arme de combat à notre disposition.





Guinéennes, guinéens,





Mes chers compatriotes,





Les premières mesures d’urgence de riposte que nous
avons prises à l’apparition de la maladie nécessitent d’être davantage
renforcées.





C’est pourquoi, j’annonce ce soir, sur les recommandations
de nos experts, des mesures renforcées dans la lutte contre la pandémie avec
comme objectif de combattre et prévenir la propagation du Coronavirus à travers
le pays sur les recommandations de nos experts :





L’Etat d’urgence est déclaré sur toute l’étendue du
territoire national à partir de ce soir, à 00H précise pour une durée d’un mois
reconductible, conformément aux dispositions constitutionnelles.





Toutes les frontières terrestres sont fermées
(entrées/sorties) pour tous les voyageurs en dehors du transport des
marchandises pour une durée de trente (30) jours renouvelables.





3 .Pour les transports de marchandises, le nombre de
convoyeurs est limité à 2 apprentis et 1 chauffeur. A leur entrée sur le
territoire national, ils seront soumis au suivi comme contact, durant quatorze
(14) jours. Le suivi peut se poursuivre en Guinée ou dans le pays de
provenance, sous la coordination des autorités des deux pays.





Les transports en commun de la ville de Conakry
seront soumis à une limitation de passagers : 3 passagers par voiture, 1 par
moto, et 7 à 10 par minibus.





En ce qui concerne les lieux publics, tous les
établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire, professionnel
et universitaire seront fermés pour une durée de quatorze (14) jours renouvelables
si nécessaire.





Tous les bars, salles de jeux, de spectacle, de
cinéma et autres lieux de rassemblement seront fermés pour une durée de
quatorze (14) jours, renouvelables.





L’accès aux lieux publics et privés (marché,
restaurants, banques etc.) se fera sous condition du respect des gestes
barrières sanitaires (installation de kits de lavage des mains, distanciation
de 2 mètres etc.)





Tous les rassemblements sont limités à vingt (20)
personnes.





Toutes les conférences internationales prévues en
Guinée sont suspendues ou différées jusqu’à nouvel ordre.





Les ateliers et les formations réalisées à
l’intérieur du pays ne doivent pas avoir plus de (20) participants maximum et
seront organisés dans des conditions pouvant respecter la distanciation
physique entre les participants et le respect des mesures barrières sanitaires.
Toutes exceptions à cette décision nécessiteront l’accord préalable du
Ministère de la Santé.





Toutes les compétitions sportives et événements
culturels sont interdits





Tous les voyages non essentiels dans les pays où ont
étés confirmés plus de 50 malades du COVID 19 seront reportes.





Les lieux de culte (mosquées et églises) sont fermés
pour une durée de quatorze (14) jours, renouvelables.





Les cérémonies religieuses ou retraites islamiques
sont interdites.





Le non-respect de ces mesures pourra être suivi de
dispositions disciplinaires





Mesures générales





Les institutions républicaines, les départements
ministériels, les administrateurs territoriaux et les élus locaux sont chargés
de veiller au respect des gestes de barrières sanitaires (installation de kits
de lavage des mains, distanciation d’un mètre au moins etc.)





Dans chaque localité, les autorités administratives
compétentes et les forces de l’ordre sont invitées à faire appliquer de manière
rigoureuse les mesures édictées.





En fonction de l’évolution de la lutte contre la
maladie, de nouvelles mesures pourront être mises en place prochainement.





J’exhorte particulièrement tous les acteurs
concernés à approvisionner en quantité suffisante tout le pays en produits
médicaux et pharmaceutiques ainsi qu’en kits sanitaires de prévention de la
maladie.





Préoccupé par la situation de l’économie nationale
en raison du lourd tribut que lui fait payer la crise sanitaire, j’ai instruit
le Premier Ministre de me proposer un plan de riposte économique susceptible de
soutenir notre économie et aider le secteur privé à absorber les chocs induits
par le ralentissement prévisible de l’activité économique. Les partenaires
internationaux de la Guinée, le secteur privé ainsi que toutes les bonnes
volontés pourront contribuer au financement de ce programme.





Le Ministère de la Sante vous transmettra dans les
prochains jours toutes les informations utiles de prévention et sur les lieux
ou devront se rendre tous ceux qui présentent les symptômes de la maladie.





Mes chers compatriotes,





J’ai conscience que ces nouvelles mesures auront un
impact sérieux et important sur nos habitudes et bouleverseront notre mode de
vie. Mais c’est le sacrifice auquel nous devons obligatoirement supporter.





Le respect de ces mesures auront comme effet de
prévenir la propagation du virus à l’échelle du pays et augmenteront nos
chances de le vaincre rapidement.





Il y a six ans, avec courage et responsabilité nous
avons remporté la guerre face à la fièvre épidémique à virus Ebola.





Aujourd’hui, c’est ces mêmes efforts qui nous
attendent pour combattre et surmonter ensemble ce grand défi sanitaire.





Je ne saurais terminer cet appel sans insister de
nouveau sur quelques règles simples d’hygiène dont le respect peut sauver des
vies.





Lavons-nous régulièrement les mains, évitons de nous
serrer les mains, observons tous une certaine distance de sécurité avec les
autres et ne nous exposons pas aux éternuements.





Mobilisons-nous pour sauver nos vies, notre santé et
notre bien-être.





Que Dieu protège la Guinée





Je vous remercie !





AGP/26/03/020                AND-BDS


L’article COVID-19 : Alpha Condé décrète l’état d’urgence sanitaire pour un mois reconductible est apparu en premier sur Guinee7.com.