Labé: Les forces de sécurité accusées de se livrer à des exactions

22-3-2020 News Guinee7

Tout semblait calme dans la matinée à Labé, où, tous les centres de vote
avaient ouvert excepté celui du palais de la Kolima qui avait été incendié la
veille.





En début de soirée, des regroupements de jeunes commencèrent à ériger des barricades
et à brûler des pneus dans certains endroits. Ils tentèrent en vain d’interrompre
le vote dans deux centres. 





En représailles, dans le quartier Doghora, plus précisément dans le secteur
Hoggo, une équipe de bérets rouges aurait fait irruption dans une concession où
ils auraient commis des exactions. ‘‘Nous, depuis le matin, nous ne sommes pas
sortis. Nous n’avons pas voté. À notre grande surprise, des bérets rouges sont
venus défoncer le portail de notre cour. Ils sont entrés et ont versé toute la
nourriture qu’on avait ici. Ils ont déshabillé mon jeune frère et emporté ses habits.
Nous sommes terrorisés’’, a confié Mamadou Aliou Baldé. 





Une équipe de journalistes dont un reporter de Guinee7.com voulant se
rendre sur les lieux en a été empêché. Des bérets rouges sur place ont saisi
pour une première fois les clés des motos de ces journalistes avant de les
rendre plus tard. 





Dans le quartier Tata, des accrochages ont aussi été signalés entre forces
de l’ordre et manifestants. Là, dans le centre de vote de l’école primaire, le
candidat, Abdoulaye Salah Bah, du parti UFD de Baadiko à l’uninominale, a été
brièvement interpellé quand il a voulu prendre les images du matériel électoral
que les agents de l’USSEL rangeaient compte tenu de la faible affluence.





À 18h, tous les bureaux de vote ont été fermés. On nous apprend des
interpellations dans les rangs des manifestants, cependant aucun cas de blessés
n’a été signalé. 





Les centres de vote ont commencé en ce moment le dépouillement.





Sam Samoura pour Guinee7.com


L’article Labé: Les forces de sécurité accusées de se livrer à des exactions est apparu en premier sur Guinee7.com.