Kankan : Les centres de révision des listes électorales ont tous disparu dans la localité!

8-12-2019 News Kababachir





A l’instar des autres circonscriptions du pays, tous les centres administratifs de révision des listes électorales ont disparu dans la localité de Kankan. Pour cause, les agents recenseurs non satisfaits de leur rendements financiers, ont décidé de sursoir jusqu’à nouvel ordre à leurs activités. Alors que la fin du processus attendu le 16 prochain, s’approche, pour reprendre les services, ils exigent, une augmentation des primes qui leurs sont réservées à la fin du processus.





Joint au téléphone, l’un de ces jeunes
agents recenseurs choqués de Kankan, sous couvert d’anonymat nous explique le
motif qui les a amenés à déclencher cette grève.





« Pour la première phase de notre activité, il s’agissait de la distribution des formulaires d’identification et pour cela nous devrions recevoir 700.000 GNF. Nous avons déjà perçu cette somme. A présent, la deuxième phase qui s’étend sur 25 jours, on nous propose 200.000 GNF. Soit 100.000 GNF qu’on a reçu et 100.000 qu’on devait percevoir à la fin des activités. Ce que nous avons jugé inconcevable. Donc on a décidé d’arrêter sur le coup les travaux ».





A présent pour reprendre leur service
qui doit prendre fin le lundi 16 décembre, ils exigent qu’ils soient payés au
moins autant qu’ils l’ont été durant la première phase de leurs opérations.





«  Pour le moment nous sommes à l’attente
des président des différents CAERL qui sont nos intermédiaires avec la
structure d’organisation des élections. C’est à eux de nous informer de la
suite. En tout cas tout le monde est informé largement que les travaux sont
arrêtés dans les CAERL. Nous nous pensions même percevoir 1 million à la fin du
processus et on vient nous parler de 200.000 GNF ; Alors ce que nous
exigeons, c’est qu’on nous paye au minimum la même somme qu’on a reçu pendant
la première phase. Nous n’attendons qu’une réponse favorable ».





A rappeler pour la énième fois, qu’en
attendant cette réponse favorable qui tarde à venir, nous ne sommes plus qu’à
deux semaines de la fermeture du processus et la préfecture de Kankan est
composée de 162 CARLE.





CHEICK-SEKOU
BERTHE, CORRESPONDANT
www.kababachir.com
à Kankan.