Condamnation de Badra Koné et Elie Kamano : les avocats dénoncent « une injustice d’Etat » et interjettent appel

22-10-2019 News Guinee Matin

Le verdict du procès tant attendu de l’artiste Elie Kamano et du secrétaire général de la jeunesse de l’UFR, Ali Badra Koné, est tombé ce mardi, 22 octobre 2019, au tribunal correctionnel de Mafanco. Le tribunal, par la voix de la juge Djénabou Donghol Diallo, a eu la main lourde en condamnant Elie Kamano à un an de prison, dont six mois assortis de sursis, pour des faits de participation délictueuse à un attroupement. Ali Badra Koné, 2ème vice-maire de Matam, a été condamné à 3 ans d’emprisonnement, dont 2 ans assortis de sursis, pour des faits de participation délictueuse à un attroupement, usurpation de tire et fonction, entrave à la libre circulation sur la voie publique, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters. Deux autres compagnons d’infortune de Badra Koné, à savoir Aboubacar Sylla et Abdoulaye Bangoura, ont été condamnés à 4 mois de prison ferme et au payement d’une amende de 500 milles francs guinéens. Cette décision n’a pas été du goût des avocats...


Cet article Condamnation de Badra Koné et Elie Kamano : les avocats dénoncent « une injustice d’Etat » et interjettent appel est apparu en premier sur Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde.