KANKAN : la Coalition PADES déboutée par la justice

12-2-2018 News Le Djely

ledjely.com


Une semaine après le scrutin communal du 4 février dernier, les accusations de fraude ne faiblissent pas de la part notamment de certaines formations relevant de l’opposition. C’est le cas de la coalition PADES qui, à Kankan, dénoncent une fraude massive. Les responsables de cette Coalition accusent les représentants de la commission électorale sous-préfectorale (CESPI) de la commune rurale de Karifamoriah et certains responsables de quartier de manipulation des résultats. Un recours a même introduit. Mais il a été jugé irrecevable, parce que, dit la justice, il a été introduit hors délais légaux.  


Dans une lettre officielle datée du vendredi 9 février 2018, la coalition formée par Dr. Ousmane Kaba  accuse de fraude les nommés Doussou Laye Kaba, président de la CESPI de Karifamoriah, Lancinè Kaba, Mamady Keita, tous  membres de la commission sous-préfectorale. La même lettre vise Djibril Kaba, président du district de Somonkoï, Almamy Mara, Bangaly Doussou Kaba et Abdouba Kaba, membres du bureau RPG-arc-en-ciel.



Il est notamment reproché à ces ceux-ci d’avoir bourré des urnes, placé des cartes fictives au sein des bureaux de vote, émis plusieurs procurations à l’intention des militant du RPG, autorisé et cautionné des votes multiples, commis des actes d’intimidation, etc.


Parant de tous ces griefs, les responsables de la coalition ont même formulé une plainte. Mais des sources nous rapportent qu’elle a été refoulée par le tribunal de première instance de Kankan pour des motifs de retard. Des motifs que dans l’entourage de l’ancien ministre de l’économie et des finances, on juge « infondés ».



« Quand la plainte a été déposée vendredi, ils nous ont répondu que le délai des recours avait expiré» a déclaré Kaba Makan Moussa, membre du bureau politique national de PADES. Il pense que c’est un argument qui n’est pas fondé


Disant ne pas vouloir en rester là, la coalition entend, les jours prochains, saisir d’autres juridictions du pays, pour lutter contre ce qu’il qualifie aussi d’holdup électoral.


Cheick-Sékou BERTHE correspondant régional www.ledjely.com.


620 00 89 85


Partager

L’article KANKAN : la Coalition PADES déboutée par la justice est apparu en premier sur ledjely.com.