N’ZEREKORE : la grève du SLECG paralyse les établissements

12-2-2018 News Le Djely

ledjely.com


Lors de la précédente grève menée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), N’zérékoré s’en était plutôt démarquée. Cette fois, les choses sont différentes. En dépit des menaces et de la campagne d’intimidation, les enseignants boudent les classes ce lundi. C’est le constat de notre correspondant dans la région.  



Les autorités en charge de l’éducation et les syndicalistes rivaux au camp d’Aboubacar Soumah semblent avoir prêché dans le désert.  En tout cas, ce 12 février 2018, les enseignants des écoles publiques de la ville de N’zérékoré observent dans leur grande majorité la grève déclenchée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG). De l’école primaire N’zébéla Tokpa Pivi  à celle de Mamadou Konaté, en passant par le collège Mohomou et le lycée Alpha Yaya Diallo, le constat est le même. Dans quelques-uns de ces établissements, portes et fenêtres sont même fermées. Seuls les responsables sont présents. Au lycée Alpha Yaya Diallo et au collège Mohomou, on a noté la présence de quelques enseignants, mais aucun ne dispense de cours.


Pour le moment, aucun incident n’est enregistré.


Niouma Lazare Kamano, correspondant régional, N’zérékoré pour www.ledjely.com


Contact : 622783505    


Partager

L’article N’ZEREKORE : la grève du SLECG paralyse les établissements est apparu en premier sur ledjely.com.