GUECKEDOU : le calvaire des élèves de Kaoulaho

20-1-2018 News Le Djely

ledjely.com


Les élèves du district de Kaoulaho, dans la sous-préfecture de Guendembou,   traversent un véritable calvaire pour se rendre à l’école. Ils sont  âgé de  7 à  13 ans et parcourent  jusqu’à 8 kilomètres  chaque matin pour aller suivre des cours.


 « Tous les jours, je me lève à 5h30 minutes pour me préparer. Tout d’abord, je réchauffe le repas, ensuite je me lave, je mange et directement mes amis et moi, nous prenons  le chemin de l’école », explique, Abou Sanoh, élève en 4ème année à l’école primaire de Badala.



Très souvent, reconnait-il, ils arrivent à l’école en retard à cause des tout-petits qui ne peuvent pas marcher vite. « Et dans ce cas, le maitre nous frappe», raconte Abou. Il ajoute que tous les élèves de Badala qui habitent à Kaoulaho traversent ce calvaire. « Nous sommes obligés ! Nos parents disent qu’un enfant doit souffrir pour préparer son avenir », déclare-t-il


 Il regrette le fait qu’il n’y ait pas d’école dans leur district. « S’il y’avait un établissement chez nous, nous n’allions pas souffrir beaucoup », dit-il. Pour son camarade de classe, la pauvreté de leurs parents est un facteur aggravant. «  Nos parents auraient pu nous acheter des vélos, mais hélas, ils n’ont pas de moyens », déplore-t-il.


Parfois, sur le chemin de retour, ils sont aidés par des personnes de bonne volonté, qui les embarquent dans leurs véhicules. « Quand il n’y a pas assez de place, les plus âgés montent sur le porte-bagage », précise Abou Sanoh.



Les élèves de Kaoulaho espèrent qu’un jour l’Etat pensera à eux, en construisant une école dans leur village. «  Ce jour-là, ça sera la joie à Kaoulaho », affirme un d’entre eux


 Balla Yombouno, envoyé spécial



Partager

L’article GUECKEDOU : le calvaire des élèves de Kaoulaho est apparu en premier sur ledjely.com.