Guinée : Trois jeunes lynchés, à N’zérékoré à cause d’un sac de riz

11-1-2018 News Guineenews

Ceux qui ont cru qu’avec les multiples sensibilisations des autorités et activistes des droits humains, le phénomène de vindicte populaire allait prendre fin en 2018 à N’zérékoré se sont trompés.


En effet, trois jeunes dont les identités restent pour l’instant méconnues, ont été lynchés à mort dans la journée du mercredi 10 janvier 2018 dans le quartier Sokoura 2, secteur managbölè. Selon des témoins rencontrés par Guinéenews©, ces jeunes ont été accusés pour avoir volé un sac de riz. Une information confirmée ce jeudi par le président de la délégation spéciale, Pé Mamady Bamy.


« Hier (mercredi), j’étais en réunion quand le chef de quartier de Sokoura 2 m’a informé que trois personnes ont été tuées dans son quartier pour une affaire de vol de sac de riz. J’ai aussitôt informé monsieur le préfet avec qui je me suis rendu sur les lieux. Les trois corps étaient effectivement exposés là-bas. Un médecin légiste a été appelé pour des examens et c’est après cela que nous avons procédé à l’entrrrement », a-t-il expliqué.


A en croire M. Bamy, les enquêtes sont ouvertes pour retrouver les auteurs de cette tuerie. Comme pour montrer la détermination des autorités à mettre fin à ce phénomène de lynchage, le président de la délégation spéciale de N’zérékoré a annoncé l’imterpe du couple où le sac de riz a été volé. « Ils se trouvent dans les mains des services de sécurité pour des fins d’enquête », ajoute-t-il.


Le phénomène de justice populaire est devenue monnaie courante dans la préfecture de N’zérékoré où la population n’hésite pas à se rendre justice sous l’œil impuissant des autorités qui ne se limitent qu’a de simplement déclarations ou condamnations après les faits. Il y a moins de trois, un autre jeune accusé de vol s’est fait tuer par une foule en colère dans la cour de la maison des jeunes, non loin de la police de proximité. Les enquêtes qui sont toujours annoncées n’aboutissent jamais.