Aboubacar Soumah : « je mènerai le combat jusqu’au bout, quoi qu’il adviendra »

11-1-2018 News Guinee Matin

Au lendemain de son exclusion du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah voulait rencontrer les membres de la cellule de communication de son groupe. Mais, le siège du syndicat à Donka, dans la commune de Dixinn, était tout simplement cadenassé ce jeudi 11 janvier 2018, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters. Aboubacar Soumah et certains de ses camarades n’ont pas eu accès aux locaux du SLECG. La porte en fer était doublement cadenassée. Devant cette situation, le syndicaliste a exprimé sa colère tout en qualifiant cette exclusion de « non fondée ». Pour monsieur Soumah, « nous avons tous été élus dans les mêmes circonstances qu’eux, dans les mêmes conditions et par le même congrès aussi bien au bureau exécutif national du SLECG que de l’USTG. Donc, à ce titre là, ils n’ont pas la qualité de nous exclure. Seul le congrès peut nous exclure, seule la base peut nous exclure. Des décisions pareilles ne peuvent être prises qu’à la...


Cet article Aboubacar Soumah : « je mènerai le combat jusqu’au bout, quoi qu’il adviendra » est apparu en premier sur Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde.