Henri Camara, un exemple d’investisseur

Henri Camara, le senegalo-guinéen,  estime qu’il a assez investi pour vivre décemment jusqu’à la fin de ses jours. Il s’est glorifié dans la presse senegalaise de n’avoir pas été un fetard au moment où il etait célèbre.Il a des maisons partout dans le monde.


« Je me suis spécialisé dans l’immobilier depuis longtemps. J’ai des appartements à Paris, des immeubles à Dakar et des terrains nus un peu partout au Sénégal. Je pense que les immeubles que j’ai à Dakar peuvent me permettre de subvenir à mes besoins jusqu’à la fin de ma vie. Je ne vous dirais pas le nombre de maisons que j’ai à Dakar », révèle l’ancien joueur de Sedan.


Il déclare que les gens l’ont toujours taxé de radin durant sa carrière, mais le néo retraité se défend: « je ne suis pas de ces footballeurs qui courent les boites de nuit ou qui dilapident leur argent sans penser à l’après carrière. Je me suis toujours dit que ma dignité ne me permettrait pas de contracter des prêts ou de quémander après ma carrière. C’est pourquoi je me suis bien préparé », dit-il.


Un exemple pour les joueurs guineens.


Yvon LEROUX, Dakar