GUINEE : des ONG aux trousses des violeurs

7-12-2017 News Le Djely

ledjely.com


Du 6 au 13 décembre 2017, une mobilisation sociale contre le viol des filles mineures est organisée à Conakry. C’est une initiative du Réseau des femmes ministres et parlementaires (REFAMP), en partenariat avec la Coalition des femmes et filles de Guinée (COFFIG). Alertées par les médias et les organisations de défenses de la cause féminine, les deux structures s’engagent à travers cette semaine à mener des campagnes de sensibilisation sur ce danger qui menace la gent féminine aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays.


La campagne a été officiellement lancée ce jeudi 7 décembre à Kaloum. La cérémonie a connu la présence, entre autres, du gouverneur de la ville de Conakry Mathurin Bangoura.



Dans leurs démarches, es deux structures entendent regrouper les services de police, de santé, de la justice et d’assistance sociale pour dynamiser les actions de lutte contre les violences basées sur le genre dont le viol des filles mineures.


 « Pendant une semaine, nous allons tenir des campagnes de sensibilisation dans toutes les cinq communes de la capitale et au Km 36. Nous allons user de tous les moyens légaux pour que les communautés et l’ensemble des populations cèdent face au phénomène d’arrangement à l’amiable », déclare Makalé Traoré, membre du REFAMP et présidente de la  COFFIG. Elle ajoute : « Nous voulons que les auteurs de viols soient fortement sanctionnés par la justice pour permettre à réinstaurer la dignité des victimes.»


 Par ailleurs, le gouverneur de la ville de Conakry, Mathurin Bangoura, s’est engagé à soutenir l’idée. Il a exprimé sa ferme volonté de militer contre toutes les  pratiques liées aux violences visant la couche féminine.



En septembre dernier, le REFAMP et la COFFIG avaient déjà sensibilisé 5272 personnes sur les conséquences du viol sur les filles mineures. Par ailleurs, des activités tenues en amont par les deux ONG ont permis de répertorier 783 cas de viols, dont l’âge varie entre 4 mois et 14 ans.


Ibrahima Kindi BARRY


621 265 823



Partager

L’article GUINEE : des ONG aux trousses des violeurs est apparu en premier sur ledjely.com.