Semaine décisive: le rebelle en héros ?

7-12-2017 News Kababachir

Depuis le 13 novembre, les cours au pré-universitaire sont perturbés. Cette perturbation a provoqué des dégâts matériels, des pertes en vies humaines et certains axes routiers de la capitale en ont eu pour leur compte. Ils portent encore les stigmates des pneus calcinés et autres barricades.


La semaine du 11 décembre s’annonce sous de bons auspices. Du moins c’est ce que laisse présager bien des négociations. On s’achemine alors vers la levée ou la suspension de la grève. Du coup, le rebelle d’Alpha Condé, l’illégal de Me Cheick Sakho, le pestiféré de Damantang et de K au carré, et le rejeté des dissidents en rupture de ban, à l’origine de ladite grève du reste bien suivie, devient de facto un héros nationale. Toujours pondéré, serein le camarade Aboubacar Soumah s’est révélé être un syndicaliste qui peut bien remplacer ceux qui ont vendu leur neutralité, leur statut pour se muer en DPE ou en cadres proches du pouvoir.


Si pour un départ K au carré et Cie ne reconnaissent pas Soumah comme digne interlocuteur pour des fins de négociations de sortie de crise, aujourd’hui, le seul syndicaliste qui vaille c’est bien le désormais ex DPE de Dinguiraye. Aujourd’hui, à cause du déni et le mépris du gouvernement, notamment Alpha Condé et ses trois ministres du Travail, du Pré-universitaire et de la Justice, les conséquences auront été très fâcheuses. Bien que négligées par le pouvoir de Conakry. On a enregistré en effet : la mort de trois personnes, tuées par balle (dont un étudiant de nationalité


ivoirienne) à Dabompa, Cosa et Hamdallaye, le viol d’une fille de 10 ans, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels dont des voitures caillaissées.


On aurait pu éviter cette grève, au lieu de la qualifier de sauvage, d’illégale et de taxer les grévistes d’excités en quête de profits personnels et égoïstes. A ce jour, ce sont les auteurs de ces accusations qui se morfondent pour venir autour de la table. Toute honte bue. Comme quoi, le rebelle est devenu un héros.


Jeanne Fofana,www.kababachir.com