RUSSIE 2018 : la Guinée, en queue de peloton du groupe A

13-11-2017 News Le Djely

ledjely.com


Vu que cela était déjà connu depuis la cinquième journée, l’élimination du Syli national de la course au mondial russe de 2018 n’était donc d’aucun enjeu dans le match que la Guinée a livré le samedi dernier contre les Léopards de la RDC. Par contre, beaucoup de supporters guinéens espéraient que dans une sorte de dernier baroud d’honneur, le Syli de Naby Keïta l’emporterait sur la RDC de Cédric Bakambu, et ainsi sauver la face. Mais au coup de sifflet final, ce sont bien les Guinéens qui faisaient l’objet de correction (1-3). Une dernière défaite qui consacrait définitivement les poulains de Lappé Bangoura,  mauvais derniers de ce groupe. En effet, dans cette poule, la Guinée, avec d’humiliants 3 petits points, arrive après respectivement la Tunisie (14 pts), la République Démocratique du Congo (13 pts) et la Libye (4 pts).  3 points sur 18 possibles. On peut difficilement trouver indicateur plus probant.




Récapitulatif des 6 matches du Syli de Guinée


Il faut dire que les choses ont très tôt commencé à se gâter. En effet, dès la première journée, dans le match qu’il livrait contre la Tunisie, à Monastir, le Syli s’était fait corriger sur le score de 0 but contre 2. Venait ensuite la réception des Congolais de la RDC, le 13 novembre 2016. L’occasion de se relancer, se disent alors les supporters à Conakry et dans l’arrière-pays. Loin de satisfaire à cette soif de victoire, l’équipe guinéenne allait une nouvelle fois concéder la victoire à l’équipe adverse, 1 contre 2.


Toutefois, c’est avec le match de la troisième journée qu’il est devenu évident que la Guinée ne méritait pas de se qualifier. Certes, Lappé et ses hommes l’avaient emporté sur la Libye sur le score de 3 à 2. Mais ce fut tellement laborieux que la victoire avait un arrière-goût de déception. Le 4 septembre 2017, les Guinéens retournaient à Monastir non pas pour affronter de nouveau la Tunisie.  Vu la situation sociopolitique instable de la Libye, tous les matches des Chevaliers de la Méditerranée avaient été délocalisés dans cette ville tunisienne.  En dépit de ce désavantage à elle imposée par le sort, c’est la Libye qui avait engrangé les trois points de la rencontre en battant la Guinée sur le score de 1 à 0. Puis, le 7 octobre dernier, Nabil Maâloul et ses coéquipiers ne tiennent aucunement compte de l’hospitalité à eux réservée par la Guinée. Affrontement un Syli des plus mauvais jours, ils scorent 4 contre 1 et ruinent définitivement l’espoir de la Guinée. A l’arrivée, avec une seule victoire, pour 5 défaites, la Guinée ne foulera pas le gazon de Kremlin. Et personne ne s’en plaindra. A moins que la mauvaise foi s’en mêle.



La Tunisie, s’ajoutant au Maroc, au Nigeria, au Sénégal et à l’Egypte, ira défendre l’Afrique, avec l’espoir de briser le plafond de verre des quarts de finale.


Lamine CAMARA


 


Partager

L’article RUSSIE 2018 : la Guinée, en queue de peloton du groupe A est apparu en premier sur ledjely.com.