Grève des enseignants : le mot d’ordre a été moins suivi à Matoto (constat)

13-11-2017 News Guinee Matin

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a déclenché une grève générale sur toute l’étendue du territoire national à compter de ce lundi 13 novembre 2017. Pour comprendre si ce mot d’ordre de grève a été respecté ou non, Guineematin.com a dépêché un de ses reporters dans certaines écoles publiques de la commune de Matoto. Le SLECG a lancé ce mot d’ordre de grève pour protester contre la suspension de certains de ses membres et pour demander l’application des accords le liant aux autorités, notamment la revalorisation salariale. Mais, selon notre constat sur le terrain, ce mot d’ordre n’a été que très peu suivi par les enseignants à Matoto. Au lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, dès 8 heures, il a été demandé aux élèves, massivement mobilisés dans la cour, de regagner leurs salles de classe. Interrogé, le proviseur Balla Diarra a dit que seuls trois enseignants se sont absentés. « Vous-mêmes vous avez constaté les faits. Ce matin au niveau du lycée Senghor, depuis 8 heures...


Cet article Grève des enseignants : le mot d’ordre a été moins suivi à Matoto (constat) est apparu en premier sur Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde.