N’zérékoré : le mot d’ordre de grève du SLECG ignoré du public et du privé

13-11-2017 News Guinee Matin

Le mot d’ordre de grève, lancé par un groupe de syndicalistes jusque-là affiliés au Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), passe inaperçu ce lundi, 13 novembre 2017, dans commune urbaine de N’zérékoré, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région. Des écoles primaires N’faly Touré, Mamadou Konaté, Tilépoulou, en passant par les collèges et lycées Samory, Alpha Yaya, Félix Roland Momié, le constat est le même : les cours ont été dispensés comme d’habitude. Interrogé par la correspondante locale de Guineematin.com, Sayon Kandet, secrétaire général du SLECG dans la préfecture de N’zérékoré, dit n’avoir reçu aucune notification appelant à la grève. « Avant la grève était au niveau de l’intersyndical de l’éducation, FSPE et SLECG. Les deux secrétaires généraux m’envoyaient un e-mail à travers lequel on peut avoir le document du préavis de grève et celui de la grève signés par les deux Secrétaires Généraux», explique Sayon Kandet. Et, poursuit-il, « si je n’ai pas ce document notifiant cette grève de la part de Dr SY Savané...


Cet article N’zérékoré : le mot d’ordre de grève du SLECG ignoré du public et du privé est apparu en premier sur Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde.