EXCLU POLITIQUE : Ousmane Kaba créé le PADES

Pour mémoire, l’élu et ses amis et avaient créé en 2010, le Parti Libéral de l’Unité et de la Solidarité-Parti PLUS- qui, après 3 mois d’existence l’avait choisi comme candidat à l’élection présidentielle d’alors. Au second tour, ce parti a initié et conduit avec d’autres candidats, l’alliance Arc-en-Ciel qui a permis au Pr Alpha Condé d’accéder à la magistrature suprême. En 2012, dans un souci d’union et de stabilité politique du régime en place, 34 partis y compris le RPG et le PLUS ont fusionné pour donner naissance au RPG Arc-en-Ciel.

Lorsque Dr Kaba et son staff ont décrié des propos à connotation ethnique tenus par le président de la dite coalition en juin 2016, il fut  expulsé du bureau politique et du parti sans explication. Pire, il a été évincé également de la présidence de la Commission économique et financière de l’Assemblée nationale, sans prise en compte du règlement intérieur.

Après avoir tiré toutes les leçons, le PADÈS voit le jour et remplace le PLUS. L’honorable Kaba compte bien participer au débat politique, pour la défense de la démocratie et l’émergence économique de la Guinée. En dépit de quelques progrès indéniables, la situation politique, sociale et économique de notre pays est préoccupante.
Au le plan politique, il déplore que malgré quelques tentatives de dialogue, les différents partis politiques, la société civile et les citoyens restent profondément divisés sur la démocratie et l’Etat de droit, la marche des institutions républicaines, la nature et le calendrier des élections locales sans parler des méthodes de gouvernance.

L’économiste qu’il est, ajoute au nom du PADES, que : « Malgré la gestion de l’après-Ebola, la croissance économique reste faible voire même nulle, le chômage des jeunes et des femmes explose car le secteur privé, seul pourvoyeur d’emplois est brimé, la santé et l’éducation dans tous les compartiments sont abandonnées et les grands projets structurants comme le projet ‘’Simandou’’ ont déserté le pays ».

Autant d’indices d’une mauvaise gouvernance qui conduit le président du nouveau parti politique à lancer un appel : «Que tous les intellectuels, les enseignants, les étudiants, les paysans, les ouvriers, les jeunes et les femmes, à tous les citoyens épris de paix et de justice de rejoindre le PADÈS pour un combat constructif sans haine et sans passion ».

Son objectif sera de sortir la Guinée de sa pauvreté endémique, tout en préservant l’unité nationale, la démocratie et les droits de l’homme. Un désaveu cinglant du régime actuel et du RPG en particulier qui indique que le débat politique sera âprement relevé, avec cette démarcation de l’homme fort de Kankan.

Idrissa KEITA pour GCI
Correspondant particulier de GCI au Mali

© 2005-2017 GuineeConakry.Info