FERMETURE DES CLASSES: La grève de la fin aux JPG !

Pour le président des Jeunes du Parlement de Guinée (JPG), Abdouramane Baldé accompagné par une dizaine de jeunes de sa structure, c’est impossible qu’en pleine année scolaire, le  gouvernement prenne une décision infondée, celle de fermer les classes pendant douze jours, parce que tout simplement, les élèves ont déclenché une série de manifestations dans la capitale comme à l’intérieur du pays. « Une manière  pour eux de demander  au gouvernement de rétablir leurs  enseignants contractuels dans leurs droits ‘’, a-t-il ajouté.       
« Les raisons sont des raisons que tout le monde connait. C’est l’homme qui construit une nation. Ce sont les ressources humaines qui développent une nation. Donc, je vois en quoi, le ministre Ibrahima Kourouma et ses hommes peuvent faire subir une telle décision fallacieuse à nos élèves. C’est pourquoi, j’entamerai une grève de faim jusqu’à nouvel ordre, afin que ces enfants innocents retrouvent enfin le chemin de l’école », a souligné le  président des Jeunes du Parlement de Guinée (JPG), Abdouramane Baldé.
Il a ensuite dit qu’en Guinée,  le gouvernement Alpha Condé a interrompu les cours en plein année scolaire. Et, Au même moment, on organise les ‘’mamayas’’ qui coûtent des milliards aux contribuables guinéens. Et personne n’en parle. A cet effet, « nous ne pouvons pas accepter de vivre dans un pays qui veut le développement économique du pays et qui refuse le développement social du pays », a clamé Abdouramane Baldé.
‘’Nous rejetons la fermeture forcée des salles de classes. Nous disons que ça, c’est une contrainte pour le peuple de Guinée. La citadelle a été fermée de force au moment où cette école était en plein émergence. Nous considérons que cette fermeture forcée des salles de classes, est le refus de réformer en profondeur le système éducatif guinéen’’, a-t-il conclu  
Léon Kolié pour GCI 
© 2005-2017 GuineeConakry.Info